Côte d’Ivoire : Affi N’Guessan tente de s’inscrire dans l’héritage de Laurent Gbagbo

Le président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’Guessan, a justifié sa politique en indiquant qu’elle visait à faire libérer l’ex-chef d’Etat, Laurent Gbagbo.

Alors qu’il est de plus en plus en minorité au sein même du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’Guessan, le président de ce parti a justifié la politique qu’il mène en indiquant qu’elle s’inscrit dans celle de l’ancien chef d’Etat, Laurent Gbagbo, rapporte Koaci.com. Il s’exprimait ce samedi au cours d’une cérémonie de rencontre avec les femmes de sa formation politique.

« Je ne lâcherai pas »

« C’est la politique qui a envoyé Gbagbo à la Haye, c’est la politique qui peut le renvoyer de la Haye. Et c’est cette politique que je veux faire », a-t-il indiqué.

Il poursuit : « Je suis là, je tiens la direction du parti, je ne lâcherai pas. Gbagbo m’a confié le parti. Il faut qu’il vienne me trouver à sa tête. ( …) On ne fait pas la politique avec gros coeur, avec palabres. On fait la politique avec la tête, avec intelligence. Souvent quand l’intelligent parle, celui qui n’est pas suffisamment mûr peut ne pas comprendre la parole de l’intelligent ».

« Quand un homme intelligent agit, il a déjà calculé, il a déjà planifié. Il sait où il va. Là où je vais, c’est pour que Laurent Gbagbo soit libéré. Je sais où je vais et là où je vais, c’est pour que Simone Gbagbo soit libérée. Je sais où je vais et là où je vais c’est pour que le FPI revienne au pouvoir en 2015. Donc faites moi confiance n’accordez aucune importance à tout ce qui se raconte », a-t-il précisé.