Côte d’Ivoire : Affi N’Guessan affronte Laurent Gbagbo pour la présidence du FPI

La guerre est bientôt déclarée. Le président du Front populaire ivoirien (FPI) va affronter Laurent Gbagbo pour la présidence du principal parti d’opposition de Côte d’Ivoire qui sera décidé en congrès au mois de décembre prochain.

L’actuel président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’Guessan, va donc s’opposer à son ancien mentor, l’ancien président Laurent Gbagbo détenu à la Haye, pour la présidence du parti. La décision sera connue lors du prochain congrès de ce parti prévue du 11 au 14 décembre prochain.

Michel Gbagbo a déposé la candidature de son père, accompagné par certains cadres, afin de reprendre le contrôle d’un parti qu’il a créé et dont il a laissé la présidence à Pascal Affi N’Guessan après son élection à la tête de la Côte d’Ivoire en 2001.

La ligne dure

Depuis son arrestation à la Cour pénale internationale (CPI) après l’élection présidentielle litigieuses de 2011, un front s’organise au sein du FPI, avec à sa tête Pascal Affi N’Guessan, pour proposer une candidature à la prochaine élection présidentielle et entrer pleinement dans les négociations avec le parti au pouvoir. Il s’oppose aux plus proches partisans de l’ancien président qui continuent à exiger, avant toute chose, la libération de Laurent Gbagbo.

« Je ne peux pas accepter que quelqu’un qui est en prison dirige le parti », a déclaré le président du FPI. Il déposera officiellement sa candidature ce mercredi 12 novembre. A ses adversaires au sein du parti, il aurait déclaré : « c’est votre comportement que Bensouda (le procureur de la CPI) utilise pour dire non à la libération de Gbagbo », rapporte Koaci.com.