Coronavirus : un premier cas détecté en Algérie

Les premiers cas de l’épidémie pulmonaire du Coronavirus qui sévit dans les pays asiatiques, notamment la Chine ont été détectés en Afrique. Si l’Egypte a enregistré un premier cas, il y a deux semaines, hier soir, les autorités algériennes ont annoncé le premier cas de la maladie sur leur territoire. L’Algérie devient ainsi officiellement le deuxième pays touché par l’épidémie pulmonaire sur le continent africain juste derrière l’Egypte.

La nouvelle a été annoncée dans la soirée du mardi 25 février sur les ondes de la télévision nationale algérienne, au cours du journal de 20 heures. Le ministre algérien de la Santé a confirmé la découverte du premier cas dans le pays. Le malade est un ressortissant italien qui s’est rendu en Algérie le 17 février 2020.

D’après les informations fournies par le ministère de la Santé, c’est grâce au dispositif préventif et de surveillance récemment mis en place par le gouvernement que la maladie a été détectée. En effet, le dispositif avait signalé deux cas suspects et après les contrôles idoines, l’un des deux cas s’est avéré positif. Le ministère rassure que des dispositions ont été prises pour éviter la contagion. L’Italien a d’ailleurs été envoyé à l’institut pasteur situé à Alger et a été placé en quarantaine.

Même si les circonstances de l’infection du malade ne sont pas encore établies, le gouvernement rassure la population d’avoir renforcé le dispositif préventif, non seulement autour du cas détecté, mais aussi le dispositif de veille et de surveillance au niveau de toutes les entrés du pays.

Selon une étude menée par plusieurs épidémiologistes sur la vulnérabilité des pays africains face au coronavirus et publiée la semaine dernière dans le magazine The Lancet, il ressort que l’Algérie, l’Afrique du Sud et l’Egypte sont les véritables talons d’Achille qui favoriseraient l’entrée de l’épidémie en Afrique.

https://twitter.com/Conflits_FR/status/1232388796555124736