Coronavirus et remdesivir : quand l’Union Européenne se fait l’avocat du diable

La Commission européenne a passé une importante commande de traitements au remdesivir auprès du laboratoire américain Gilead, qui « permettront de traiter 30 000 patients du Coronavirus dans l’Union Européenne », au moment où ce médicament n’a pu empêcher aux Etats-Unis d’Amérique d’enregistrer plus de 1 300 morts de la maladie au cours des dernières 24 heures.

A quoi peuvent bien servir le paquet de doses de remdesivir commandé par la Commission européenne auprès du laboratoire américain Gilead ? La question mérite d’être posée à l’Union Européenne qui dit avoir pour objectif de traiter 30 000 patients du Coronavirus au sein de l’UE. Une commande des plus douteuses et une quasi-certitude des patients qui vont bénéficier de ce traitement de passer de vie à trépas, comme c’est le cas actuellement aux Etats-Unis.

En effet, les derniers chiffres du Coronavirus enregistrés aux Etats-Unis parlent d’eux-mêmes. Pour un total de 4 668 383 cas détectés positifs au Covid-19, il y a eu un chiffre important de 2 286 117 rémissions pour 156 042 décès. Le point qui mérite une attention particulière est le nombre de morts enregistrés aux Etats-Unis durant les dernières 24 heures : 1 323 malades du Coronavirus sont morts de la maladie, en un jour. Le remdesivir n’y pouvait rien.

A quel miracle s’attend donc l’Union Européenne en commandant un médicament, qui ne donne aucun résultat probant sur les Américains ? Car si le remedesivr était efficace, les Etats-Unis d’Amérique n’auraient pas enregistré 1 323 morts de Covid-19 en 24 heures. Le médicament aurait alors joué le rôle d’empêcher à ces cas graves de ne pas passer de vie à trépas. Hélas, le remdesivir n’aura servi à rien chez le Président Donald Trump qui, jour après jour, compte ses morts.

Et c’est ce médicament que l’UE a commandé, pour un pactole de 63 millions d’euros, pour espérer traiter des cas graves en Europe. Les malades et leurs proches, sans doute très au fait de la situation qui prévaut aux Etats-Unis, savent déjà à quoi s’attendre. Une mort certaine. Car Didier a déjà averti : le remdesivir ne soigne pas le Covid-19. Pire, le médicament entraîne des insuffisances rénales, a insisté le Professeur français.

A lire : « Le remdesivir ne soigne pas le Covid-19. Pire… » : Didier Raoult met l’OMS face à ses responsabilités