Coronavirus au Sénégal : Dakar nouvel épicentre de la maladie

La situation du Coronavirus au Sénégal devient de plus en plus dangereuse, avec le premier cas de décès enregistré. Le pays a en effet atteint la barre des 195 cas positif et l’épicentre de la maladie s’est déplacé à Dakar, la capitale sénégalaise.

Tous les ingrédients sont en train d’être réunis pour aller vers une situation critique au Sénégal, en ce qui concerne la propagation de la pandémie du Coronavirus. En effet, le pays a atteint, ce 1 er avril 2020, la barre des 190 cas positifs. Et même s’il y a au total 45 guéris, le pays a enregistré son premier cas de décès, en la personne de Pape Diouf ancien président de l’Olympique de Marseille. Pour la situation globale du 1er avril, sur 195 tests réalisés, 15 ont été déclarés positifs. Il s’agit d’1 cas importé et 14 cas contacts. Dans le même temps 5 patients ont été testés négatifs et déclarés guéris.

Au vu des résultats du jour, la problématique des cas importés semble prendre une pente descendante avec un seul cas enregistré, mais seuls les résultats des prochains jours pourront décliner avec pertinence la véritable trajectoire. Ces cas importés ont causé beaucoup de soucis aux autorités médicales, mais découlent du fait, selon nos sources, d’une gestion hasardeuse. En effet, les mêmes sources indiquent que, contrairement à ce qui a été annoncé, les passagers des derniers vols sont rentrés tranquillement chez eux, sans aucun suivi conséquent.

Et globalement, le Sénégal compte à cette date 190 cas positifs au coronavirus dont 45 guéris et 145 encore sous traitement. Le deuxième cas grave qu’a enregistré le Sénégal a été finalement évacué vers son pays d’origine, à sa demande, selon le communiqué du ministère sénégalais  de la Santé et des Affaires sociales. En ce qui concerne la cartographie de la maladie, l’épicentre s’est maintenant déplacé à Dakar, la Capitale, d’où l’inquiétude des autorités médicales et administratives, car avec cette nouvelle donne, les risques de progression exponentielle s’accroissent, vu la promiscuité qui sévit à Dakar. Les districts sanitaires de Dakar Ouest qui concentre pas moins de 250 000 habitants et de Dakar Sud 203 000 âmes, sont les plus touchés avec 80 cas positifs à la date du 31 mars.

C’est pourquoi d’ailleurs, tous les acteurs concernés se sont retrouvés en rencontre d’urgence, pour décliner une approche spécifique, afin de contenir la progression du Covid-19 dans cette zone à forte concentration humaine. A Touba, où a été comptabilisé le plus grand nombre de cas depuis l’avènement de cette pandémie à Coronavirus, avec une contamination découlant de la maladie du modou-modou (émigré), la situation a commencé à se stabiliser. C’est ainsi que la cité religieuse est restée plusieurs jours sans enregistrer le moindre cas positif.