Coronavirus au Sénégal : 67 cas enregistrés, le personnel soignant touché à Thiès

Illustration

La population sénégalaise a de plus en plus peur avec la montée progressive des cas positifs à la maladie du Coronavirus. En effet, le bilan global dressé ce dimanche 22 mars 2020, fait état de 67 cas positif et le personnel soignant est touché dans la région de Thiès (70km de Dakar).

Le Sénégal fait face actuellement à son destin, dans sa croisade contre le Coronavirus, qui continue de dicter son agenda. En effet, l’inquiétude gagne de plus en plus les populations, avec la montée au quotidien des cas de contamination. Ce dimanche 22 mars 2020, la situation fait état de 67 cas positifs à travers le pays, depuis l’apparition de la maladie sur le territoire national, le 2 mars dernier. Ce dimanche, les analyses virologiques réalisées par l’Institut Pasteur de Dakar ont concernées 85 cas dont les 11 sont revenus positifs.

Sur les 67 cas, les 5 sont guéris et le reste est pris en charge au niveau du service des maladies infectieuses de l’hôpital Fann de Dakar, mais aussi à Touba. Même si le Sénégal n’a encore enregistré aucun cas de décès, il compte des foyers de contamination dans les 5 régions que sont, Dakar, Thiès, Ziguinchor, Diourbel, Saint-Louis. Et jusqu’ici donc, 9 régions sont épargnées. Il s’agit de Kédougou, Kolda, Kaffrine, Kaolack, Fatick, Louga, Tambacounda, Matam et Sédhiou, qui n’ont encore comptabilisé aucun cas positif au coronavirus.

Mais la nouveauté ce week-end, est que le personnel soignant d’une structure sanitaire de la place à Thiès, a été touché, avec la contamination d’une infirmière et de deux assistantes infirmières. Et ce qui est encore beaucoup plus inquiétant, même si des cas importés continuent d’être notés, trois des cas de ce samedi sont estampillés « contamination communautaire ». D’ailleurs, la structure sanitaire en question a été mise en quarantaine et selon des sources médicales, elle sera transformée en centre de traitement. C’est pourquoi l’inquiétude gagne du terrain dans la capitale du Rail où l’affaire s’est propagée comme une traînée de poudre.

Dans le cadre des mesures conservatoires prises pour freiner l’élan de la maladie, la frontière entre la Gambie et le Sénégal sera fermée ce lundi 23 mars 2020, à partir de minuit. Au-delà de toutes les mesures prises par les pouvoirs publics, Moustapha Diakhaté, ancien président du Groupe parlementaire de la majorité à l’Assemblée nationale, estime que l’Etat doit avoir le courage d’aller beaucoup loin, en mettant en quarantaine la Cité religieuse de Touba.

En effet, depuis l’arrivée au pays du modou-modou (émigré) de Touba, le vendredi 6 mars, en provenance d’Italie, les cas contacts positifs gravitant autour de lui ne cessent d’augmenter dans la cité religieuse où deux quartiers sont touchés. Et la peur de voir la contamination monter à grande échelle, les prochains jours, hante les esprits. D’ailleurs devant la gravité de la situation, le ministre de la Santé et de l’Action sociale n’écarte pas l’idée de réintégrer dans leurs fonctions, tous les personnels de santé partis à la retraite.