Coronavirus : 1,8 million d’euros de la Guinée Equatoriale pour soutenir la Chine

Teodoro Obiang Nguema Mbasogo

La décision a été prise en Conseil des ministres, ce mercredi 5 février 2020, en Guinée Equatoriale. Par un don de 1,8 million d’euros, le pays de Teodoro Obiang Nguema entend aider la Chine dans sa lutte contre le coronavirus.

Présidé par Teodoro Obiang Nguema Mbasogo en personne, le Conseil des ministres de ce mercredi 5 février 2020 a pris une importante décision. En effet, la Guinée Equatoriale entend soutenir la Chine dans sa lutte contre le coronavirus qui fait des ravages dans le pays depuis le mois de décembre, par un appui financier de 1,8 million d’euros. Par ce geste, le gouvernement équato-guinéen veut manifester sa solidarité à un pays partenaire.

« La Chine a toujours été un partenaire très fort et fidèle de la République de Guinée Equatoriale. Et cette contribution est une démonstration que la Guinée Equatoriale est solidaire de la Chine et de son peuple, alors qu’ils luttent contre une épidémie mondiale qui a déjà coûté trop de vies », a laissé entendre Gabriel Mbaga Obiang Lima, fils du chef de l’Etat équato-guinéen et ministre des Mines et des Hydrocarbures.

« Notre initiative en cours, l’Année de l’investissement, témoignera de la profondeur de notre coopération et de nos relations avec la Chine. C’est un plaisir pour la Guinée Equatoriale de soutenir son partenaire dans le besoin », a poursuivi le ministre. La Guinée Equatoriale, petit pays pétrolier d’Afrique Centrale, capitalise plusieurs décennies d’une riche coopération avec la Chine. L’appui de la Chine pour la construction d’infrastructures routières, sociales et de télécommunications est un des nombreux aspects de cette coopération précise le communiqué.

Avec moins d’un million d’habitants, la Guinée est un des premiers producteur de pétrole d’Afrique mais sa population reste très pauvre et vit majoritairement sous le seuil de pauvreté. Pour autant, le président et sa famille sont immensément riches et les dépenses somptuaires de Teodorín Obiang Nguema, le fils du président Teodoro Obiang Nguema, défraient régulièrement la chronique (Revoir les images de la saisie de sa collection de voitures de luxe devant son hôtel particulier à Paris).

Il est à rappeler que depuis qu’elle s’est déclenchée, en décembre dernier dans la ville de Wuhan, en Chine, l’épidémie due au coronavirus a déjà touché, aux dernières nouvelles, 24 300 personnes, rien qu’en Chine continentale, et tué 490 parmi elles.