Convention Sankariste : le retour au Burkina de Mariam Sankara en question

Le comité national d’organisation de la Convention Sankariste a donné une conférence de presse, mercredi 23 avril, à Ouagadougou. Objectif : informer sur l’agenda futur de cette convention, avec le retour de Mariam Sankara au Burkina Faso qui fait débat.

A Ouagadougou,

La convention était initialement prévue pour se tenir les 25 et 26 avril 2015. Mais, ce ne sera pas le cas. Ce report se justifie par la décision des quatre composantes signataires de la Charte de la Transition d’organiser un meeting de soutien à la Transition, ce samedi. Quant aux raisons qui ont présidé au choix de la nouvelle date, le comité d’organisation indique que la date du 17 mai rappelle « la journée anti-impérialiste ».

Cette convention devra aboutir, selon les premiers responsables, à la désignation d’un candidat unique sankariste, l’établissement de listes communes pour les Législatives et les Municipales et la création d’un parti politique unifié sankariste.

Mariam Sankara, épouse de l’ancien Président du Faso, Thomas Sankara, est attendue à cette convention des 16 et 17 mai pour parrainer la rencontre. A la question de savoir si Mariam Sankara sera investie candidate de la convention, le comité d’organisation a répondu par la négative. Pour Nestor Batio Bassière, « Mariam vient pour parrainer ». Alphonse Ouédraogo, tout en réaffirmant l’appartenance de Mariam Sankara à la famille sankariste, assure que sa venue n’est pas en premier lieu liée à la présentation de sa candidature.
Selon Nestor Bassière, toutes les candidatures sont cependant recevables et que l’épouse du Président Sankara peut postuler, si elle le désire.

L’organisation de la convention a été structurée en cinq sous-commissions. La conférence a également été le lieu pour le comité de lancer de nouveau un appel à tous les partis sankaristes, aux personnes ressources, aux organisations de la société civile non encore engagées dans la dynamique de la convention à la rejoindre.

Rappelons que les Sankaristes sont essentiellement constitués de l’UREFA (URD/MS, ADR, la Convergence de l’Espoir), le Front progressiste sankariste (UNIR/PS, FFS, CNR/MS, CDR/MT), le CDS, le Prit Lanaya et 16 organisations de la société civile.