Congo : qui est ce proche de Sassou N’Guesso interdit d’accès au Canada

Le Président Sassou N'Guesso lors d'une discussion à Ouesso (Sangha)

Le Canada a interdit de séjour à un proche du président de la République du Congo, Denis Sassou N’Guesso. Qui est ce proche de ce chef d’Etat de l’Afrique Centrale et que lui reproche-t-on ?

Depuis plusieurs années, un proche du Président congolais tente de migrer au Canada, en vain. Il s’agit de Wilfrid N’Guesso, neveu du chef de l’Etat congolais Denis Sassou N’Guesso, qui tente d’obtenir le statut de résident canadien. Sauf que toutes ses requêtes ont jusqu’ici été rejetées.

En 2017, le service de l’immigration de l’ambassade du Canada à Paris, en plu d’avoir rejeté sa demande, lui a clairement notifié une interdiction de séjour en raison de son appartenance à une « organisation criminelle soupçonnée de fraude, fraude fiscale et blanchiment d’argent ». Il lui est reproché de s’être « enrichi en détournant les fonds de la Société Congolaise de Transports Maritimes (SOCOTRAM), une société créée par l’Etat congolais en 1990 pour mettre sur pied une flotte maritime nationale ».

Malgré l’attaque en justice de cette décision par les avocats de Wilfrid N’Guesso, qui, faut-il le rappeler, a été mis en examen dans l’affaire des biens mal acquis pour « blanchiment de détournements de fonds publics » de 2000 à 2011 en France, la Cour fédérale du Canada avait confirmé l’interdiction de territoire. La raison : Wilfrid N’Guesso, qui possède une maison dans un quartier chic de Montréal, a refusé de fournir ses déclarations de revenus et des preuves de paiement de ses impôts au Congo.

Jeudi dernier, la Cour suprême du Canada, refusant catégoriquement de se pencher sur la cause de Wilfrid N’Guesso, a maintenu le dernier jugement rendu dans l’affaire du neveu de Sassou N’Guesso, celui de la Cour d’appel fédérale. Wilfrid N’Guesso dont l’épouse, citoyenne canadienne, et leurs sept enfants, tous Canadiens également, vivent au Canada, ne peut donc s’y rendre.