Congo : hommage à Nganga Edo, seul membre encore vivant du groupe Bantous de la Capitale

Nganga Edo

Nganga Edo, âgé de 86 ans, est le dernier membre du premier orchestre congolais les Bantous de la Capitale créé en 1959 encore vivant. Sa biographie et son parcours artistique retracés à travers un film documentaire épate et suscite l’admiration du public de Brazzaville.

Honorer et célébrer les artistes de leur vivant et les faire découvrir à tous, afin d’immortaliser leur image et leurs œuvres, voilà le défi qu’a voulu relever Paul Soni Benga, le réalisateur du documentaire qui a révélé au public la vie ainsi que la richesse musicale du dernier membre des Bantous de la Capitale.

« Il fallait qu’on apporte au public un tel documentaire pour que les gens sachent qu’il y avait un de nos compatriotes qui a été à l’origine des Bantous de la Capitale, et qui est âgé de 86 ans, aujourd’hui », déclarait le réalisateur du documentaire.

Un coffret best off lancé pour immortaliser les Bantous de la Capitale

Dans la salle de projection, plusieurs centaines de personnes sont venues découvrir les mythes cachés derrière l’octogénaire. L’initiative de Paul Soni Benga a été vivement saluée. L’ambassadeur de la France près le Congo, François Barateau, qui était aussi à l’événement, a déclaré : « j’ai apprécié ce documentaire intimiste qui retrace le parcours de l’artiste et met en évidence sa grande contribution à la genèse du rythme moderne congolais qu’est la rumba ».

Nganga Edo était aussi présent dans la pièce de projection. Lors de la célébration de la 59e année de l’indépendance du Congo, en août passé, l’orchestre les Bantous de la Capitale célébrait quant à lui ses 60 années d’existence. Le dernier membre du groupe encore en vie a reçu, à cette occasion, la médaille de Commandeur national de l’ordre national du mérite. Il aurait aimé que ses co-fondateurs soient toujours vivants pour partager ce moment de joie avec lui, avait-il affirmé.

Un coffret best off de 40 chansons les plus célèbres du groupe sera mis en vente pour marquer les 60 ans d’existence et immortaliser l’œuvre du groupe musical les Bantous de la Capitale.