Congo : FESPAM 2015, la pulsation de la musique africaine

fespam-260x145_0.jpg

Ouvert le 18 juillet 2015 à Brazzaville en présence de Denis Sassou Nguesso et de ses parrain et marraine Manu Dibango et Yasmina Benguigui, la dizième édition Festival Panafricain de Musique se tient à Brazzaville jusqu’au 25 juillet… L’occasion d’entendre et d’admirer des stars de toute l’Afrique, à commencer par le bassin du Congo, plutôt bien représenté…

L’ouverture du dixième FESPAM n’a pas été seulement un moment protocolaire lors duquel le Président Denis Sassou Nguesso, lui-même soutien permanent du Festival Panafricain de Musique depuis de longues années, a remis des décorations honorifiques à tous ceux qui oeuvrent pour faire de ce Festival un rendez-vous panafricain incontournable, malgré les aléas qu’il a pu connaître au fil des années. L’important c’est de durer et d’être au rendez-vous, et de continuer à offrir à l’Afrique une grande manifestation autour de la musique du continent.

Placé, cette fois-ci, sous le thème « La dynamique des musiques africaines dans la diversité des expressions culturelles », cette rencontre va connaitre la participation de grands noms de la musique africaine, à commencer par les stars du basin du Congo. Venus de RDC, on peut citer Koffi Olomidé et son « Quartier Latin International », Jossart Nyoka Longo et son » Zaïko Langa-Langa N’kolo Mboka « , de Fabregas, de la Cléopâtre Mbilia Belle, et de Noël Ngiama Makanda Werrason et son « Wenge Musica Maison Mère «…

Une occasion de réconciliation par la musique après les frictions qui ont pu exister entre les 2 Congos à l’occasion de l’expulsions de certains « zaIrois » hors du territoire de la République du Congo au cours de la dernière année. Le Congo-Brazzaville, de son côté, aligne Zao, Roga-Roga, Doudou Copa notamment…

fespam-260x145_0.jpg

Le partenariat avec Cuba donne historiquement à la musique du Congo Brazzaville une tonalité particulière, les échanges culturels ayant été intenses au cours des dernières décennies… Et c’est ainsi le groupe Aragon sera présent, venu de Cuba, tandis que la dimension panafricaine sera marquée par exemple par la présence du Nigeria avec J. Marcus, ou de la Côte d’Ivoire avec DJ Arafat. Comme toujours, RFI est partenaire du FESPAM et l’ambassadeur permanent des musiques africaines, Claudy Siar, a bien entendu fait le déplacement

Enfin comment ne pas souligner l’affectueuse et chaleureuse présence de Manu DIBANGO, un des pères de la musique africaine contemporaine, figure généreuse et lumineuse venue du Cameroun voisin, et dont le rire sonore fait tomber toutes les murailles hostiles. Son parrainage est pour le FESPAM 2015 une garantie de plein succès.