Congo : dramatique accident de train sur le CFCO

Le Chemin de fer Congo-océan (CFCO) a été dans la nuit de lundi a mardi le théâtre d’un drame ferroviaire qui a fait «plusieurs dizaines de victimes et de blessés». Les causes de cet accident sur la voie, qui donne accès à la mer, ne sont pas encore connues.

Un accident s’est produit dans la nuit de lundi à mardi sur le Chemin de fer Congo-océan (CFCO), l’axe principal qui relie Brazzaville et Pointe-Noire, les capitales politique et économique du Congo. « Nous avons enregistré un grave accident de train cette nuit aux environs du PK (Point kilométrique) 60 de Pointe-Noire. Il y a plusieurs dizaines de victimes et de blessés », a déclaré Joseph Sauveur El Bez, rapporte l’AFP. Les premières victimes et les blessés ont été conduits dans les morgues et vers les hôpitaux de Pointe-Noire », a poursuivi le responsable du CFCO.

Unique lien vers la façade maritime

Les causes du drame, qui s’est déroulé «entre les localités de Bilinga et Tchitondi », restent encore inconnues. Il en est de même pour le bilan exact, selon des sources contactées par l’AFP au ministère congolais des Transports. Cependant, l’agence Reuters fait état d’une cinquantaine de morts après que quatre des wagons du train ont plongé dans un ravin. Elle cite également une source anonyme, à l’intérieur du CFCO, qui a indiqué que « malheureusement le train (avait) pris un virage qui s’est avéré être fatal».

Le CFCO aurait connu « au moins deux accidents graves ces dernières années». La construction de ce chemin de fer, dont la vocation est de relier l’intérieur du pays à la mer (Pointe-Noire abrite l’unique port congolais), a également fait de nombreuses victimes sur son chantier durant la période coloniale. Les travaux du CFCO ont été lancés le 6 janvier 1921 et la voie ferroviaire a été inaugurée le 10 juillet 1934.