Congo : Denis Sassou N’Guesso, campagne présidentielle au pas de charge

Dernière ligne droite pour la campagne présidentielle au Congo. Le premier tour de scrutin est fixé au dimanche 20 mars. Parmi les neuf candidats en lice dans cette élection, Denis Sassou N’Guesso, demeure le grandissime favori du scrutin. Serein et confiant, il s’est dit assuré de sa victoire dès le premier tour.

« Partout où je suis passé dans le cadre de ma campagne électorale, du nord au sud du pays, j’ai enregistré le soutien à ma candidature et la promesse que les populations m’accorderont leurs suffrages de façon massive », a déclaré le candidat de la majorité présidentielle ce dimanche 13 mars à Oyo, sa ville natale située dans le département de la cuvette, à 415 km au nord de Brazzaville.

Bien qu’en campagne électorale, le candidat qui a reçu l’investiture du PCT (au pouvoir) se projette déjà dans l’après. « Une fois l’élection passée, nous poursuivrons notre œuvre de construction nationale avec l’installation prochaine de la Zone économique spéciale Oyo-Ollombo », a déclaré Denis Sassou N’Guesso.

Comme dans les autres villes de la partie nord du pays, à Ollombo et Oyo, le candidat Président a exposé les grandes lignes de son projet de société. D’une manière générale, cette campagne l’aura vu insister sur les questions de fond, qu’il s’agisse pour lui de défendre son bilan ou de mettre en valeur ses projets pour l’avenir.

Une campagne tournée vers l’avenir

Des projets, Denis Sassou N’Guesso n’en manque pas. Son programme de société, qui se décline en six axes, vise à « mettre les femmes et les hommes au cœur du développement, à conforter le rôle stratégique de l’Etat dans l’économie et la sphère sociale, à consolider et pérenniser la croissance inclusive par la diversification économique du pays, à préparer les jeunes à l’emploi par la formation qualifiante, à arrimer le Congo au développement numérique et à poursuivre les réformes institutionnelles. » Pour y parvenir, « le nouveau mandat de Denis Sassou N’Guesso ne sera pas assis sur la même gouvernance. Il va mettre en place de nouveaux mécanismes de gouvernance », en application de la nouvelle constitution, a déclaré son porte-parole principal, Thierry Lézin Moungalla, la semaine dernière devant la presse.

A Ollombo et Oyo, le Président congolais a invité les jeunes à se tourner vers l’apprentissage et les formations qualifiantes afin d’échapper au chômage, avant d’annoncer le bitumage la route Ollombo-Abala, longue de 50 kilomètres, et celle de 15 kilomètres reliant le district d’Ongogni à la route nationale n° 2. Une façon peut être de rappeler que ces dernières années ont été placées sous le sceau du développement des infrastructures au Congo Brazzaville, avec une formidable avancée du réseau routier, qui relie désormais l’Océan (Pointe Noire) à la frontière camerounaise (après Ouesso), à 1500 kilomètres de distance.

Confiant en son destin, Denis Sassou N’Guesso a repris cette semaine sa tournée en direction des départements du Niari et de la Bouenza. Il se rendra ensuite dans le Pool avant de clôturer sa campagne le 18 mars prochain à Brazzaville à l’occasion d’un grand meeting. Les urnes nous diront dans quelques jours si cette campagne s’arrête là ou si un second tour sera nécessaire pour connaître l’identité du futur Président du pays.