Congo-Brazzaville : les accusés des explosions de Mpila renvoyés devant la cour criminelle

Le président de la cour d’appel a décidé de renvoyer les accusés des explosions de Mpila devant la cour criminelle. Il s’agit d’une vingtaine de militaires qui sont suspectés d’être impliqués dans ces explosions survenues au mois de mars et qui ont causé la mort de 300 personnes. La défense, qui conteste ce renvoi devant la cour criminelle, promet d’utiliser toutes les voies de recours pour que leurs clients soient relaxés, dénonçant un « gangstérisme judiciaire », souligne l’AFP.