Conflit avec le Maroc : le Pape François sollicité pour la paix au Sahara


Lecture 2 min.
Pape François
Pape François

Après des correspondances adressées au secrétaire général de l’ONU, à la présidence de la Commission de l’Union Européenne et la présidente du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU, le « Mouvement Sahraouis pour la Paix » se tourne vers le pape François pour solliciter son intervention sur la question du Sahara Occidental. Le MSP espère bientôt le retour de la paix sur le territoire sahraoui, qui est devenu le sujet brûlant entre les autorités marocaines et algériennes.

Dans l’espoir de permettre au Sahara de retrouver la paix, le secrétaire général du MSP, Hach Ahmed, a envoyé une lettre au pape François pour solliciter son intervention sur la question du Sahara Occidental. La missive rappelle que le conflit du Sahara Occidental « est l’un des plus anciens problèmes en Afrique qui n’a causé que mort, destruction et condamné des milliers de civils à vivre exilés dans de très mauvaises conditions », lit-on dans le texte.

Hach Ahmed s’est « dit préoccupé » par la perspective d’un éventuel « retrait des Nations Unies et l’abandon des Sahraouis à leur sort. » Aussi le secrétaire général du MSP demande au Pape François d’« user de son autorité morale pour que les Nations Unies relancent les efforts de paix au Sahara Occidental, pour l’heure en rade, en vue d’une solution souhaitée » à ce différend.

A noter que l’Etat du Vatican accueille des associations ayant mené des médiations dans des conflits politiques similaires à ceux du Sahara Occidental, malgré le caractère religieux de cette institution. La Communauté de Sant’Egidio, fondée à Rome en 1968, étant l’un de ses bras diplomatiques.

Le groupe a déjà permis le déroulement d’élections législatives en Albanie en 1987, la signature, en 1992, après des années de guerre, du traité de paix au Mozambique et pu réunir, en 1995, les partis politiques algériens opposés à la suspension, par les militaires, du processus électoral de 1991.

Ses dernières actions se sont déroulées en République de Centrafrique, en 2018, et en Corée du Nord, en 2019.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter