Concours Intel ISEF : le Maroc à la conquête du 1er prix

Le Maroc est présent au concours international Inter ISEF, qui se déroule du 12 au 17 mai à Phoenix, aux Etas-Unis.
Cette compétition internationale récompense les meilleurs étudiants en science.

La grande entreprise américaine Intel Corporation qui fabrique des éléments informatiques (microprocesseurs, cartes mères, mémoires flash…) a lancé le 12 mai, la nouvelle édition de son concours annuel : Intel Internationale Science and Engireering fair (ISEF). L’évènement se tient jusqu’au 17 mai dans la ville de Phœnix, aux États-Unis.

Quatre jeunes marocains ont été sélectionnés pour prétendre au titre de Lauréat du concours outre-Atlantique. Cette compétition pré-universitaire est la plus importante du monde. Elle permet à de jeunes lycéens de se voir ouvrir les portes du monde de l’innovation scientifique en favorisant les découvertes personnelles de chacun. À la clé de chaque rencontre, près de 4 milliards de dollars de bourses et plusieurs prix à se partager.

Une sélection a été organisée dans tout le pays. Un seul objectif : n’envoyez à Phoenix que la crème des scientifiques en herbe du royaume. Les quatre marocains concourent pour le premier prix du meilleur projet d’équipe et du meilleurs projets individuels.

Le Centre régional de documentation, d’animation et de production pédagogique marocain (le Crdapp) est à l’origine de la sélection des projets qui vont concourir. Le jury s’est constitué d’inspecteurs centraux responsables des matières scientifiques et d’enseignants des sciences et technologies.

Dans le passé, le Maroc a déjà gagné par trois fois un prix lors de la version régionale de l’Intel Science Compétition Arab World.

Des projets ambitieux

Une plaquette transparente surmontée de lampes colorées pour pouvoir lire dans le noir. L’astuce est là, le prototype appelé « Light for Reading », proposé par Mouhcine Berrida se veut économique en fonctionnant à l’énergie solaire.

Ahmed Lamrani, originaire de la ville de Meknès, propose quant à lui un casque de moto intelligent. Le « Smart Helmet » est nécessaire au démarrage de l’engin à deux roues, et s’inscrit dans une logique de sécurité routière.

Enfin, le projet commun d’un « cric électrique » qui prétend au concours de renom est à l’initiative d’Haytam Belhaj et d’Omar Hassani, tous deux également originaire de Meknès. Le cric télécommandé sans fil, permet de changer une roue sans fournir d’effort aux personnes.

Intel dévoile les nouveaux visages de la Science

Le concours ISEF est sponsorisé par Intel depuis 1998, dans le cadre du programme Intel Teach. La firme cherche par le moyen de ses concours à pousser la jeunesse à persévérer dans le domaine des sciences et des mathématiques. Ce parrainage tisse des liens étroits entre enseignants et chefs de gouvernement du monde entier dans une seule optique : aider les étudiants à réussir dans le milieu de la recherche.

Cinquante pays se sont présentés lors de l’édition 2013 appuyés sur plus de 1500 projets. Les sujets sont larges, allant des sciences de l’ingénieur, aux sciences fondamentales, passant par la physique, les mathématiques, la chimie, la biologie, les sciences économiques ou encore les sciences humaines. Le premier prix sera récompensé du prix Gordon E. Moore (fondateur d’Intel) et se verra recevoir 75 000 dollars. Les projets qui arriveront en 2ème et 3eme marche du podium receveront le Prix Intel Fondation Young Scientist Awards avoisinant les 50 000 dollars.

Dans le palmarès des consécrations on retrouve : le Prix spécial Bourse d’études (catégorie mathématique) à Sharjah, le second prix (catégorie science de l’énergie) à Dubaï et enfin le Prix de la meilleure présentation de projet en Égypte.

« ISEF symbolise l’engagement d’Intel dans les projets éducatifs au Maroc et dans le monde», déclare Karim Bibi Triki, directeur général d’Intel pour l’Afrique du nord et le Levant. Le Maroc, ne s’aventure donc pas en terre inconnue.