Comment mettre fin à l’érosion des étudiants étrangers en France

Jack Lang et Hubert Védrine ont mis au point un dispositif visant à améliorer l’obtention des visas pour les étudiants étrangers en France. Pour éviter qu’ils se dirigent vers d’autres pays, notamment les Etats-Unis, l’accueil de ces étudiants devient une priorité pour l’Education Nationale, le ministère des Affaires Etrangères, ainsi que pour le ministre délégué à la Coopération et à la francophonie.

Attraction. Comment rester compétitif et donner envie aux étudiants de venir acquérir sur le territoire français une formation aussi prestigieuse que par le passé ? En effet, en dehors de la volonté politique de solidarité et d’ouverture, le secteur de l’enseignement supérieur est devenu en France un facteur clé de la compétitivité sur un marché de l’éducation de plus en plus mondialisé. C’est pourquoi le professeur Elie Cohen a publié un rapport sur tous les objectifs essentiels pour faciliter la venue d’étudiants francophones. Il s’agit tout d’abord de simplifier les démarches administratives pour obtenir plus facilement les titres de séjour puis d’améliorer l’accueil, le logement, l’obtention de bourses, ainsi que la validité internationale des diplômes obtenus.

Formation des élites mondiales

Une charte du jeune citoyen francophone du XXIe siècle répondant aux grands enjeux du nouveau millénaire sera également présentée et déposée devant les Chefs d’Etat et de gouvernement ayant le français en partage lors du 9ème Sommet de la Francophonie qui aura lieu à Beyrouth du 26 au 28 octobre 2001.

Enfin, l’accent sera mis sur la jeunesse avec l’organisation du premier Parlement francophone des jeunes, placé sous le patronage de l’écrivain ivoirien Ahmadou Kourouma, qui débattra de sujets tels que la prévention des conflits, les libertés fondamentales et la démocratie, l’éducation, la culture, les communications et nouvelles technologies, la santé et les questions sociales.