Colère de Kigali après l’arrestation du Général Karenzi

Au Rwanda, les autorités ont réagi, ce mardi 23 juin, à l’arrestation samedi 20 juin d’Emmanuel Karenzi Karake, à Londres à la demande de l’Espagne qui a émis un mandant d’arrêt à son encontre. Sur son compte Twitter, la ministre des Affaires étrangères du Rwanda a jugé «inacceptable» cette arrestation qu’elle a qualifiée de «folie» de la part des «pro-génocidaires».Le Général Karenzi est accusé des crimes de guerre et d’être également responsable de la mort de trois travailleurs humanitaires tués au nord du Rwanda en 1997 ce qui lui a valu d’être arrêté à Londres à la suite d’un mandat d’arrêt européen à compétence universelle.