Coach du Burkina, Kamou Malo prépare un hold-up en Algérie


Lecture 2 min.
Kamou Malo
Kamou Malo

Le Burkina Faso effectuera un déplacement périlleux à Niamey, le 12 novembre prochain, pour aller défier le Mena du Niger, dans son antre du stade Général Seyni Kountché, pour le compte de la 5ème et avant-dernière journée des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022. Un match qu’il faut impérativement gagner, avant de penser à la «finale» du groupe A contre l’Algérie à Blida, a indiqué le sélectionneur burkinabè Kamou Malo.

Présent en conférence de presse pour la publication de la liste des Étalons, qui prendront part aux deux prochaines rencontres des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022, Kamou Malo a été très clair. Le sélectionneur burkinabè ne compte pas mettre la charrue avant les bœufs. Il préfère d’abord se concentrer sur le premier match contre le Niger à Niamey, le 12 novembre, avant de faire le cap sur l’Algérie, le 16 novembre, avec leur destin toujours en main.

«Nous préparons ces matchs avec beaucoup de sérénité, avec nos armes à nous et avec notre mentalité. Je prends les matchs étape par étape et nous allons le démontrer sur le terrain. Le match le plus important est celui contre le Niger, car c’est ce match qui nous permettra d’aller en Algérie avec notre destin toujours en main», a expliqué Kamou Malo, qui se dit convaincu que son équipe est capable d’aller faire le hold-up en l’Algérie, dans son fief de Blida.

À rappeler qu’à l’issue de la 4ème journée de ces éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022, l’Algérie est en tête de son groupe A en compagnie du Burkina Faso, avec 10 points chacun. Mais, les Fennecs disposent d’un meilleur goal-average (+17) contre +8 pour les Étalons et c’est bien la différence de but générale et non particulière qui compte.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter