Choléra en Algérie : le bilan s’alourdit

Le vibrion cholérique continue de faire des ravages en Algérie où une autre personne est décédée des suites de cette maladie dite des mains sales.

Le choléra poursuit sa marche mortelle en Algérie. Selon des informations fournies par la chaîne Ennahar TV et reprises par Algérie360, une femme atteinte de la maladie du choléra est décédée, ce mardi 28 août 2018, à l’hôpital de Blida.

La même source ajoute que la patiente a été transférée de l’hôpital de Ain Defla, après avoir été atteinte de la maladie des mains sales. Et Ennahar TV de préciser qu’en dehors de la maladie, la femme, qui était atteinte de trisomie, souffrait également d’une insuffisance rénale.

Ainsi, le bilan de l’épidémie de choléra, apparue dans ce pays d’Afrique du Nord en début août, est de 3 morts, tous enregistrés à l’hôpital de Boufarik.

Un contrôle avait révélé la présence du vibrion cholérique dans une source de la wilaya côtière de Tipaza, qui a été condamnée et son eau interdite à la consommation. A la date du 24 août 2018, un total de 46 cas de choléra avaient été confirmés parmi les 139 cas hospitalisés depuis le 7 août dernier.

Alors que le chef de l’Etat algérien, Abdelaziz Bouteflika, avait donné des instructions « fermes » et « urgentes » pour prendre en charge tous les malades touchés par cette pandémie, voilà que le choléra frappe à nouveau, ôtant la vie à une femme.