Cherise Makubale : Big Sister Africa

Le gagnant de la troisième édition de Big Brother Africa est une jeune Zambienne de 23 ans. Cherise Makubale est sortie victorieuse dimanche de l’émission sud-africaine de télé-réalité. La finale n’a pas fait place à une compétition acharnée : Cherise et son challenger Mwisho étaient plus amis que rivaux.

Et le gagnant est…Cherise Makubale ! La jeune Zambienne a remporté dimanche la finale de la troisième saison de Big Brother Africa (BBA) en Afrique du Sud. C’est la première fois que le public africain élit une femme depuis la création de cette émission de télé-réalité panafricaine. L’heureuse élue empochera 100 000 dollars. De quoi l’aider à payer une maison à son père.

Mais avant d’en arriver là, Cherise s’est confrontée à onze autres candidats. Pendant plus de quatre mois, les nationaux de douze Etats (Afrique du Sud, Nigeria, Ouganda, Botswana, Zimbabwe, Namibie, Ghana, Kenya, Malawi, Angola, Tanzanie, Zambie) ont vécu enfermés dans une maison. Les jeunes recevaient à huis clos des invités et s’adonnaient à diverses activités, filmés 24h/24 par plus de vingt caméras.

Le rendez-vous qui attirait le plus de téléspectateurs restait celui de la douche, où l’on voit les candidats dans leur plus simple appareil. Les autorités de certains pays participants se sont élevés contre ce qu’ils considèrent être un programme de débauche. Autre sujet de polémique : la représentation de la Namibie par Stefan Ludik, un Africain blanc. Pour beaucoup, il ne pouvait symboliser le continent noir. Mais le jeune homme de 22 ans était tout de même le candidat crédité du plus grand nombre de voies au mois de juin.

Fière d’être africaine

Un succès de courte durée. Il s’est retrouvé à la porte de la maison avec neuf autres candidats désavoués par le public. Ne restaient plus sur les lieux que la Zambienne Cherise Makubale et le Tanzanien Mwisho Mwampamba. Pas vraiment de concurrence visible entre les deux finalistes, toutefois. Cherise et Mwisho ont développé beaucoup de complicité. Surtout les vingt derniers jours, où ils étaient inséparables. La cuisine, les interminables parties de cartes, les confidences ou encore les petits services du genre : « Je te coiffe, tu me coiffes » font partie des activités qu’ils partageaient. Les disputes se réglaient chaleureusement, mais jamais sur l’oreiller.

Mwisho a séduit par son caractère provocateur, dragueur et accommodant. Une attitude qui explique certainement qu’il ne soit pas apparu particulièrement affecté par sa défaite. Cherise a fait la différence le soir de la finale par sa forte personnalité, l’attention maternelle qu’elle avait pour ses colocataires, l’émotion qu’elle dégageait, son passé douloureux. Autant de traits de caractère et de tranches de vie qui ont progressivement emballé le cœur des téléspectateurs.

Un autre facteur a dû asseoir la victoire de Cherise Makubale : son attachement visible à l’Afrique. En entrant dans la maison, elle avait déclaré : « Je suis fière d’être Africaine ». La belle Zambienne portait d’ailleurs le drapeau de son pays sous forme de foulard ou d’écharpe pendant les premières semaines de l’aventure. Une recette exquise qui a fait fondre le public. Dans le pays natal de Cherise, beaucoup de compatriotes sont descendus dans la rue pour fêter la victoire.

Lire aussi :

 Big Brother Africa ou le huis clos panafricain

 L’Afro-blanc de Big Brother Africa

Voir le site :

 Big Brother Africa