Chenilles et vers blancs pour lutter contre la faim

Dans une étude rendue publique, l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) révèle que 90% des participants à un sondage au Botswana ont déclaré consommer des chenilles, 85% en République centrafricaine et 70% en République démocratique du Congo. La FAO veut encourager la collecte et la commercialisation des insectes comestibles comme les chenilles et les vers blancs, sources de protéines utiles dans la lutte contre la malnutrition dans les pays d’Afrique centrale.