Cheb Mami sous les verrous

Le chanteur de Raï oranais Cheb Mami, « le môme » a été arrêté jeudi 29 octobre 2006 à sa descente d’avion à l’aéroport d’Orly, mis en examen samedi 28 et immédiatement placé en détention par le tribunal de Bobigny, pour « violence volontaire, séquestration et menace » sur une ancienne compagne.

Le chanteur de raï Cheb Mami, de son vrai nom Mohamed Khelifati, a été mis en examen samedi au tribunal de Bobigny, en Seine-Saint-Denis, pour « violence volontaire, séquestration et menace » sur une ancienne compagne et placé en détention provisoire, a appris le quotidien français Le Parisien de source judiciaire.

Selon une source policière, « les faits se seraient passés au Maghreb et concernent une ancienne compagne du chanteur qui aurait été obligée d’avorter » parce qu’elle attendait un enfant de Cheb Mami.

Une ombre sur le prochain album!

Auditionné dans le cadre d’une plainte pour violence, qui aurait causé 30 jours d’ITT (interruption temporaire de travail) à la victime, Cheb Mami, âgé de 40 ans, s’est marié il y a quatre mois et réside maintenant en Algérie… C’est pour protéger ce mariage qu’il aurait contraint sous la menace une ancienne compagne à se séparer avant terme de l’enfant qu’elle attendait de lui.

Le lancement du prochain album de Cheb Mami, « Layali« , qui sort lundi dans l’Hexagone, risque d’en être fortement perturbé. Première conséquence : l’annulation pure et simple du concert que devait donner l’artiste oranais à Marseille samedi, lors de la « Fiesta des suds ». Tous les fans de raï de la cité phocéenne seront donc frustrés, avec la disparition de ce qui constituait l’un des temps forts du programme de la fête!

Depuis vingt ans, Cheb Mami a suivi son étoile, qui l’a conduit de Saïda à Oran, et d’Oran à Paris, dans un parcours de gloire et de paillettes, de l’animation des noces et banquets aux plus grandes salles d’Alger et de Paris. Il reste à espérer que cette belle trajectoire ne se terminera pas sur une sortie de route.