Chargé de céréales ukrainiennes, pourquoi le Razoni a mis le cap sur l’Afrique

Le cargo Razoni
Le cargo Razoni

Alors qu’il devait rallier le Liban, le premier navire rempli de céréales, qui a quitté les ports ukrainiens suite à l’accord entre la Russie, l’Ukraine et la Turquie, se dirigerait vers l’Afrique. Il s’agit du cargo Razoni, battant pavillon sierra-léonais et qui avait à son bord plus de 26 000 tonnes de maïs.

C’est le 1er août dernier que la cargaison avait quitté le port ukrainien d’Odessa. Deux jours plus tard, le navire transportant le premier chargement de céréales ukrainiennes a été inspecté par une équipe conjointe de responsables russes et ukrainiens en présence d’agents turcs et de l’ONU, à l’entrée du Bosphore. Le cargo s’était par la suite remis en route à destination du port de Tripoli, dans le Nord du Liban. Seulement, dix jours après son départ, le cargo aurait changé de destination.

Attendu dimanche dans le port de Tripoli au Liban, le navire chargé de céréales a finalement accosté, mercredi 10 août 2022, au port de Mersin, en Turquie, où il a livré 5% du maïs qu’il transportait. L’ambassade d’Ukraine au Liban a indiqué que «l’acheteur final au Liban a refusé d’accepter la cargaison, en raison du retard des conditions de livraison». La représentation diplomatique avait ajouté que «l’expéditeur est donc à la recherche d’un autre destinataire. Cela peut être au Liban ou dans un autre pays».

Alors qu’il était indiqué qu’un nouvel acheteur avait été trouvé en Turquie pour le maïs transporté par le Razoni, le cargo est annoncé «reprendre le large pour décharger le reste de sa cargaison en Egypte», selon une information du directeur de la compagnie turque de transport Toros Lojistik Kargo, rapportée par l’agence Reuters. Il est indiqué qu’après cinq mois de stockage dans les cales, la qualité s’est dégradée. Ce qui justifierait la difficulté de la cargaison de maïs à trouver preneur.

Lire : Après inspection, le cargo de céréales ukrainiennes en route vers le Liban