CHAN 2021 : finale Mali / Maroc, la meilleure défense face à la meilleure attaque


Lecture 4 min.
mali-vs-maroc

Le Maroc et le Mali s’affrontent, ce dimanche, pour le compte de la finale du CHAN 2021. Vainqueurs de la précédente édition à domicile, les Lions de l’Atlas auront fort à faire face aux Aigles qui n’encaissent pas beaucoup de but dans cette compétition. C’est une belle opposition entre la meilleure attaque du Maroc (13 buts marqués) et la meilleure défense le Mali (1 but encaissé).

Au Stade Ahmadou-Ahidjo de Yaoundé, dans cette finale comptant pour la sixième édition du Championnat d’Afrique des nations, qui se joue au Cameroun, les Marocains joueront un adversaire redoutable et imprévisible, qui aura pour mission de les empêcher de régner pour la deuxième édition de suite, à la tête du football continental chez les locaux. Un exploit jamais réussi après 5 éditions, même si la République Démocratique du Congo, a déjà remporté cette compétition à deux reprises (2009 et 2016).

« Contre le Mali, le Maroc est favori sur la base des indicateurs de performance. Que ce soit en possession de balles, nombre de passes, tirs, corners, buts et occasions. Mais ce n’est pas un message que je passe à mes joueurs. Chaque match a sa réalité, donc si on veut refaire la même performance, il va falloir refaire les mêmes efforts sur le plan physique, technique, tactique et mental. Ça va être difficile, mais on peut gagner ce match à condition qu’on crée les mêmes occasions », a indiqué le sélectionneur marocain, Lhoussaine Ammouta.

« Le fait que le Mali ait joué plusieurs matchs dans ce stade de Yaoundé n’est pas un avantage pour lui. Puisque la qualité du stade est la même partout, c’est les mêmes que nous avons au Maroc. Je crois que la différence se fera au niveau technico-physique et mental. Dans notre équipe règne un climat de confiance et de détermination pour remporter ce titre », a-t-il ajouté.

Lors des demi-finales, les Aigles maliens ont disposé de la Guinée à l’issue de la séance de tirs-au-but dans un bouillant derby ouest-africain (0-0, TAB 5-4). La seconde opposition a été moins cadenassée puisque les tenants du titre, les Marocains, ont humilié les Lions Indomptables camerounais devant leur public, sur un score sans appel de 4-0.

« C’est vrai que nous allons jouer ce dimanche une deuxième finale du CHAN, après celle de 2016, mais cette fois-ci, nous allons entrer avec la ferme idée de gagner le trophée. Nous avons la possibilité de faire quelque chose. Nous allons jouer face au Maroc, une grande équipe, mais psychologiquement nous sommes prêts. Je pense que les matchs ne se ressemblent pas. Le Maroc renferme des attaquants talentueux et c’est à nous de les stopper pour ne pas les laisser marquer comme ce fut le cas lors de leurs précédents matchs », a déclaré le sélectionneur malien, Nouhoum Diané.

« Physiquement, les joueurs récupèrent après deux longs matchs et cela grâce au grand travail effectué par le staff médical. Comme je le dis souvent, tout se décidera lors de la rencontre. Le Maroc est favori ce dimanche, mais c’est le terrain qui en décidera sur l’identité du vainqueur », a fait savoir le technicien malien.

3ème place

Samedi 6 février 2021

Guinée / Cameroun 2-0

Finale

Dimanche 7 février 2021

19h00 Mali / Maroc

Meilleur buteur

5 buts : Soufiane Rahimi (Maroc)

3 buts : Morlaye Sylla (Guinée+1), Yakhouba Gnagna Barry (Guinée)

2 buts : Mohammed Bemammer (Maroc), Ayoub El Kaabi (Maroc), Victor Kantabadouno (Guinée), Richard Nane (Togo), Saïdi Kyeyune (Ouganda), Mossi Issa Moussa (Niger), Salomon Banga (Cameroun)

1 but : Mamadouba Bangoura (Guinée+1), Soufiane Bouftini (Maroc), Moses Phiri (Zambie), Yannick N’Djeng (Cameroun), Felix Oukine (Cameroun), Makabi Lilepo (RD Congo), Baraka Majogoro (Tanzanie), Edward Manyama (Tanzanie), Olivier Niyonzima (Rwanda), Jacques Tuyisenge (Rwanda), Ernest Sugira (Rwanda), Bilali Akoro (Togo), Hamza El Moussaoui (Maroc), Ibrahim Orit (Ouganda), Gautrand Charden Meil Ngouonimba (Congo), Kadima Kabangu (RD Congo), Demba Diallo (Mali), Farid Mussa (Tanzanie), Mouandza Mapata (Congo), Ernest Luzolo Sita (RD Congo), Muetaz Husayn (Libye), Claver Kiendrébéogo (Burkina Faso), Issiaka Ouédraogo (Burkina Faso), Issouf Sosso (Burkina Faso), Partson Jaure (Zimbabwe), Issaka Samaké (Mali), Collins Sikombe (Zambie), Emmanuel Chabula (Zambie), Yahya Jabrane (Maroc), Chico Ushindi (RD Congo), Siaka Bagayoko « Chato » (Mali), Gautrand Ngouonimba (Congo)

Csc : Charles Lukwago (Ouganda), Patrick Mbowa (Ouganda)

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter