Championnats du monde d’athlétisme en salle : résurrections et confirmations

Les Championnats du monde d’athlétisme en salle de Lisbonne, qui se sont déroulés ce week-end, furent pour les athlètes africains l’occasion de continuer sur la lancée des Jeux Olympiques de Sidney. La Marocaine Hasna Benhassi est la grande révélation de ces jeux.

C’est en grand seigneur que le Marocain Hicham-El-Guerrouhj s’est imposé lors des championnats du monde en salle de Lisbonne http://www.iaaf.org/. Il semble s’être remis de l’incroyable revers subi aux Jeux Olympiques de Sidney. Ce soir australien où il a vu le titre, que tout le monde lui promettait, lui échapper.

Mais pas de contretemps, ce week-end et c’est le cas de le dire, tant le marocain domina la course de la tête et des épaules en prenant l’avantage sur son principal adversaire, l’Ethiopien Millon Wolde, champion olympique du 5000 m en titre. Finissant la course sur le temps record de 7’37 »74 , une des meilleures performances de l’année.

Le demi-fond marocain tient vraiment le haut du pavé dans ces championnats avec la victoire de Hasna Benhassi. Elle a attendu la fin de la course pour venir enlever la victoire au nez et à la barbe de la roumaine Violeta Beclea-Szekely sur les derniers mètres , faisant preuve d’un sens de la stratégie poussé.

Mutola : le miracle

La Mozambicaine Mutola a confirmé son titre olympique sur le double tour de piste. Elle a devancé son éternelle rivale, l’Allemande Stefanie Graf. C’est la première fois depuis la finale Olympique que Mutola prend le dessus sur sa rivale germanique. On ne dira pas que la victoire de l’Africaine a quelque chose à voir avec son prénom, Maria de Lourdes, tant son palmarès est éloquent, avec ses quatre titres mondiaux en salle et un titre olympique. Mais cette victoire était pourtant inattendue…