Ces nouveaux pays sur la liste rouge du Maroc


Lecture 2 min.
Tourisme Maroc
Tourisme Maroc

Le tourisme marocain continue de souffrir des conséquences de la crise sanitaire liée à la pandémie du Coronavirus. Pour le mois de janvier 2021, le secteur enregistre une chute de 67,2%, soit une perte de 4,5 milliards de dirhams (276,7 milliards FCFA). Malgré cette situation alarmante, les autorités marocaines ont décidé, ce mercredi, de suspendre les vols en provenance et à destination du Mali, du Ghana, de la RD Congo, de la Guinée Conakry et de la Libye.

La pandémie de Coronavirus continue de frapper durement le secteur du tourisme dans le royaume Chérifien. Dans sa note de conjoncture de mars 2021, la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration, a indiqué que le secteur touristique du royaume a perdu 4,5 milliards de dirhams (276,7 milliards FCFA) en janvier 2021, avec un repli du volume des arrivées à la destination marocaine de 78,9% à fin novembre 2020 et le repli de 72,3% des nuitées contre des augmentations de 5,3% et de 5,2% en 2020.

Par ailleurs, avec les récentes données de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), faisant part de l’apparition de nouveaux variants du Coronavirus, plusieurs gouvernements s’inquiètent quant à l’allègement des restrictions sur les voyages. Ainsi, au début du mois de février, sur un total de 69 pays, dont 30 en Asie-Pacifique, 15 en Europe, 11 en Afrique, 10 dans les Amériques et 3 au Moyen-Orient, 32% des destinations dans le monde sont totalement fermées au tourisme international.

Parmi les 69 pays, 38 destinations sont fermées depuis près de 40 semaines, sans oublier qu’actuellement, 34% des destinations dans le monde sont interdites d’accès aux touristes internationaux. Ce mercredi, les autorités marocaines ont décidé de suspendre les vols en provenance et à destination du Mali, du Ghana, de la République Démocratique du Congo, de la Guinée-Conakry et de la Libye.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter