Centrafrique : les combats à Bambari font 70 morts

Au moins 70 personnes ont péri dans des combats opposants depuis une semaine les anti-balaka aux ex-séléka, à Bambari.

Les violences se poursuivent en Centrafrique. Au moins 70 personnes ont été tuées dans les combats qui opposent, depuis une semaine, anti-balaka et ex-séléka, à Bambari.

« Près de 70 personnes ont été tuées depuis lundi dans les violences en cours dans la région de Bambari et les villages environnants, et au moins une centaine blessées tandis que quelque 150 maisons ont été incendiées », a précisé un officier de la force de l’Union africaine en Centrafrique (MISCA).

Selon cet officier de la MISCA, la plupart des victimes ont été massacrées à l’arme blanche ou tuées par balle, soulignant que les affrontements donnent l’impression d’attaques coordonnées des groupes armés, miliciens chrétiens anti-balaka et ex-rebelles séléka majoritairement musulmans. Selon lui, ce bilan reste tout de même provisoire, la ville n’étant pas encore accessible. « Les habitants peuvent se déplacer dans les quartiers Nord et Ouest, mais ils hésitent encore à se rendre au centre commercial et ailleurs. Beaucoup d’habitants craignent les attaques de groupes armés dans les quartiers Sud-Est de la ville, dont Bornou et Maïdou », a-t-il expliqué.

Il ne se passe plus une semaine en Centrafrique sans qu’il y ait des violences et tueries, malgré la présence des la force française Sangaris et africaine MISCA.