Centrafrique : le président Bozizé ordonne l’arrestation de son fils

Kévin Bozizé, le fils du président centrafricain, a été interpellé le 6 novembre sur les ordres de son père, le président centrafricain, François Bozizé, pour avoir refusé de payé ses factures d’hôtel.

Kévin Bozizé, l’un des fils du président centrafricain François Bozizé, se souviendra longtemps de son passage à l’hôtel Ledger Plazza de Bangui. Il a été arrêté le 6 novembre par la Section recherche et investigation de la gendarmerie (SRI) sur ordre du chef d’Etat pour non paiement de ses factures d’hôtel. Les montants de ces frais sont estimés à environ 8 millions de FCFA (soit 12.000 euros), rapporte Le Journal de Bangui.

Des officiers de l’armée doivent payer leurs factures

La directrice de l’hôtel en question aurait demandé au fils du président de régler ses factures. Mais il aurait refusé de le faire, selon elle. Le dirigeant centrafricain les a alors convoqués. Et son fils a reconnu avoir séjourné à l’hôtel, assurant toutefois avoir honoré ses factures. Le chef d’Etat ordonne leur interpellation. La directrice est finalement libérée après vérification du récit de Kévin Bozizé, qui est placé en détention à la demande de son père. Le fils du président serait à ce jour toujours détenu par la Section recherche et investigation de la gendarmerie.

François Bozizé s’est rendu compte que d’autres personnalités de son régime, notamment des officiers de l’armée, avaient également des factures à régler. Il leur a demandé « de les payer dans l’immédiat sous peine de poursuites judiciaires ». De même, le directeur commercial de l’Hôtel Ledger Plazza, premier hôtel cinq étoiles de la Centrafrique, inauguré en grande pompe en septembre dernier, a aussi été écroué pour ne pas s’être acquitté de ces dettes.