Centrafrique : la situation des réfugiés alarmantes, selon MSF

La situation des réfugiés centrafricains est très critique, selon Médecins sans frontière, qui a publié un rapport, ce mercredi.

La situation des réfugiés centrafricains va de mal en pis, selon Médecins sans frontières. D’après l’ONG qui a publié un rapport ce mercredi, un tiers des familles de migrants ont perdu un membre dans les violences en République centrafricaine (RCA).

D’après les chiffres des ONG, sur les 4,5 millions de Centrafricains, 536 500 personnes auraient été déplacées par la violence et MSF fait état d’une situation humanitaire catastrophique en RCA ainsi que dans les camps de réfugiés des pays frontaliers : Tchad, Cameroun, Congo et République démocratique du Congo. A ce jour, près de 125 000 Centrafricains ont trouvé refuge au Cameroun, tandis que 101 000 d’entre eux sont partis pour le Tchad.

Voyage fatal pour de nombreux réfugiés

Le centre de recherche épidémiologique de MSF a réalisé une enquête de mortalité auprès d’un échantillon de 3 449 familles centrafricaines réfugiées dans le camp de Sido, au sud du Tchad, représentant environ 25 000 personnes. 95,6% des 2 208 décès enregistrés en Centrafrique sont dus à la violence, et concernent en très grande majorité des hommes. De même, le voyage a également été fatal pour de nombreux migrants : les convois officiels ont été victimes d’embuscades, et les réfugiés qui traversent aujourd’hui la frontière ont marché des semaines, parfois des mois.

La situation en Centrafrique est toujours très critique. Les tueries et violences se poursuivent dans le pays malgré la présence des troupes françaises et de la force africaine MISCA.