Centrafrique : l’UE lance officiellement son opération militaire

L’Union européenne a annoncé ce mercredi le lancement officiel de son opération militaire en Centrafrique.

Après plusieurs tergiversations, l’Union européenne s’est finalement décidée à annoncer ce mercredi le lancement officiel de son opération militaire en Centrafrique, où au moins 500 hommes devraient être mobilisés. « Le Conseil a approuvé le lancement de l’opération militaire de l’UE en République centrafricaine », a indiqué une porte-parole, Susanne Kieffer, sur son compte Twitter. Cette mesure de l’Union européenne était très attendue ces derniers jours. D’autant que de nouvelles violences ont éclaté en Centrafrique, dans la capitale Bangui. Pas plus tard que samedi, des soldats tchadiens, chargé de rapatrier leurs compatriotes ont tiré sur la foule, faisant au moins 24 morts et plusieurs blessés.

Face à la détérioration de la situation ces derniers jours, la chef de la diplomatie de l’Union européenne, Catherine Ashton, s’est alarmée jeudi dernier de « l’escalade de la violence » en Centrafrique, et appelé la communauté internationale à agir rapidement. « Je suis alarmée par la détérioration de la situation à Bangui et l’escalade de la violence depuis le 22 mars, sur la situation extrêmement grave dans le pays africain. Les attaques contre des civils sont inacceptables », a-t-elle indiqué.

Catherine Ashton avait également affirmé qu’elle était particulièrement préoccupée par « la vulnérabilité des minorités qui sont victimes d’actes de représailles. L’action combinée de la force africaine MISCA et de l’opération française Sangaris est essentielle pour réduire la tension et rétablir l’ordre public dans les meilleurs délais. Les attaques les visant sont donc inacceptables ». Des questions qui seront abordées ce mercredi lors du quatrième sommet UE-Afrique, à Bruxelles, où la situation sécuritaire de la Centrafrique sera au cœur des discussions. Une quarantaine de chefs d’Etat y sont conviés.