Centrafrique : des troupes européennes vont renforcer la force française au sol

Des troupes au sol de pays européens vont être « bientôt » déployées en Centrafrique, a annoncé, ce mardi, à l’Assemblée nationale, le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

Les forces françaises en Centrafrique ne devraient plus être seules à combattre les milices armées qui sèment la terreur dans le pays. Des pays européens vont bientôt déployer des troupes au sol en Centrafrique, a annoncé ce mardi le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, alors qu’il s’exprimait à l’Assemblée nationale.

En attendant l’arrivée de ces renforts, les troupes françaises continuent à traquer les anti-balaka, responsable des massacres dernièrement dans la capitale Bangui. Elles ont d’ailleurs, ce mardi, matin très tôt lancé une opération, à Boy-Rabe, quartier nord de Bangui, et bastion des anti-balaka, a indiqué une source militaire française.

C’est précisément dans le quartier de Boy-Rabe que de nombreux miliciens « anti-balaka », en confrontation avec les ex-rebelles de la Séléka, qui ont mené le coup d’Etat contre François Bozizé, en mars 2012, sont basés. Les anti-balaka ont perpétré dernièrement de nombreuses attaques contre les civils musulmans. Ces massacres particulièrement atroces ont ensanglantés la capitale Bangui et fait monter la tension d’un cran. Face à la gravité de la situation, l’ONU et Paris ont évoqué un risque de génocide.