Célébrez la femme

Le 8 mars, c’est la journée de la Femme ! Partout dans le monde, nous serons en fête. Chouette ! Je profite de cette unique journée dans l’année qui nous est consacrée pour m’exprimer en tant que femme née ici mais qui vient de là-bas ! Ah non, j’ai oublié d’autres fêtes réservées à la condition féminine : la fête des mères, la fête des grands-mères, la fête des….

Bref, pourquoi cela ne serait-il pas tous les jours la fête des Femmes ? Pour quelle raison cette fête a été instituée et par qui ? Par nos hommes qui ont souhaité se donner bonne conscience.
Ils savent bien que ce n’est pas rose pour nous tous les jours, et cela sur les cinq continents ! Opprimée, la femme l’a été et continue de l’être encore aujourd’hui dans certains pays ! Elle ne jouit pas de tous ses droits et doit se battre continuellement, avec ses propres armes, pour améliorer son quotidien. Elle doit faire preuve d’intelligence, d’imagination et parfois de vice pour se créer une place au soleil ! Le combat est âpre mais elle avance sur ce long chemin parsemé d’embûches dont l’issue lui permettra de se délivrer de ses soi-disant « protecteurs » qui ne lui veulent que du bien !

Et bien, elle y parvient très bien cette femme à qui on demande d’assumer son rôle d’épouse, de mère, d’amante, de soeur et de conseil ! Elle porte avec brio toutes ces casquettes qui font sa force que tous d’ailleurs reconnaissent, parfois à demi-mots ! Elle s’adapte à son environnement, aux événements, aux décisions qui ne sont pas forcément de son fait. Et si quelquefois, elle semble plier, tel un roseau, elle ne rompt pas !

A cette femme, qui fait preuve de générosité, qui se consacre à son homme, à ses enfants, à son foyer, à son travail, à ses parents et aux parents de son mari, je tire ma révérence ! Et c’est pour cette raison qu’il faut la célébrer tous les jours que Dieu fait.

Caroline Adomo