Catherine Ashton en Egypte : « Mohamed Morsi va bien »

La chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, a rencontré le Président déchu Mohamed Morsi. Elle affirme qu’il « va bien » et qu’il est en « bonne santé ». Les partisans de Morsi envisagent de nouvelles manifestations ce mardi.

« Mohamed Morsi va bien et a l’air d’être en bonne santé », selon Catherine Ashton, la chef de la diplomatie européenne, en visite au Caire. Elle a rencontré ce lundi plusieurs acteurs politiques dont le Président destitué, Mohamed Morsi. Elle affirme que sa détention se passe dans de bonnes conditions. « Nous avons eu une discussion chaleureuse et je lui ai transmis les meilleurs vœux des Européens et d’autres personnes, et je veillerai à ce que sa famille sache qu’il va bien », a-t-elle affirmé ce mardi, à l’occasion d’une conférence de presse. Elle s’est entretenue durant deux heures avec lui. Sans qu’elle n’entre dans les détails, Ashton parle d’un « entretien amical, ouvert et très franc ».

Rencontrer Mohamed Morsi était sa condition pour se rendre en Egypte. Les nouvelles autorités ont accepté la requête de Catherine Ashton. Elle n’a bien évidemment pas divulgué l’endroit où se trouve Morsi, détenu dans un endroit tenu secret par l’armée. Mais selon elle, il a « accès à la télévision et à la presse et suit tout ce qui se passe dans son pays ». « Nous avons parlé des besoins de réforme », a-t-elle ajouté.

Catherine Ashton a également rencontré tous les représentants des différentes tendances pour « faciliter l’émergence de bonnes idées ». Ces rencontres se poursuivront durant cette journée de mardi. La chef de la diplomatie européenne affirme être prête à revenir en Egypte « plus tard » et apporter les « expériences utiles » de l’Europe pour aider l’Egypte. « Nous serons ravis d’être les observateurs aux prochaines élections et participer au processus électoral », a-t-elle soutenu.

Les pros-Morsi sur le front

Les manifestants pro-Morsi sont sur le pied de guerre. Ils prévoient de manifester à nouveau ce mardi pour réclamer le retour au pouvoir du Président islamiste destitué par l’armée, le 3 juillet, au terme d’un ultimatum. Ils bravent ainsi les avertissements des nouvelles autorités égyptiennes qui menacent des mesures « décisives et fermes » pour faire plier les partisans de l’ancien pouvoir. Les groupes islamistes semblent déterminer puisqu’ils ont affirmé avoir indiqué ce mardi matin, à Catherine Ashton, que les manifestations se poursuivraient « jusqu’au retour à la légitimité constitutionnelle ». Ils ont néanmoins indiqué qu’ils défileraient pacifiquement vers les bâtiments des services de sécurité et du ministère de l’Intérieur, pour dénoncer le « coup d’Etat militaire ».

Les groupes islamistes qui soutiennent Mohamed Morsi ont également informé de leur intention d’organiser un gigantesque rassemblement ce mardi, « un million de manifestants » selon eux, pour rendre hommage aux « martyrs du coup d’Etat ».

Dans un communiqué, Catherine Ashton appelle les Frères musulmans à participer à la transition démocratique. Ces derniers refusent tout dialogue avec le nouveau pouvoir qu’ils jugent illégitime. Ils accepteraient « toute initiative » à la seule condition « qu’elle soit fondée sur la restauration de la légitimité et annule le coup d’Etat ».