Casa, capitale du hand africain

La Coupe d’Afrique des nations de handball débute ce vendredi au Maroc. Favorites, les équipes nord-africaines tenteront de s’imposer une énième fois. Deux outsiders, le pays hôte et le Nigeria, risquent de chambouler les pronostics.

A part les Egyptiens, tenants du titre, et, dans une moindre mesure, les Tunisiens, les autres participants à la 15e édition de la Coupe d’Afrique des nations de handball sont à peu près au même niveau. Longtemps dominateurs, les Algériens partent diminués à cause de l’absence des professionnels, évoluant dans les championnats européens, qui ont refusé de faire le déplacement de Casablanca.

Eternels quatrièmes, les Marocains entendent s’illustrer et figurer dans le quatuor de tête, synonyme d’une participation à la Coupe du monde. Et -pourquoi pas- tenter de décrocher le sacre. Mission difficile, mais pas impossible. Les Nigérians, qui ont fait des progrès considérables depuis quelques années, risquent de jouer les trouble-fêtes. A moins d’une grande surprise, la Can se jouera entre ces équipes au palmarès impressionnant.

L’Afrique du Nord en force

Tous les titres des précédentes coupes continentales, c’est-à-dire depuis Tunis en 1970, ont été gagnés par l’Afrique du Nord. L’Algérie, avec six titres dont cinq d’affilée de 1981 à 1989, la Tunisie avec cinq titres dont trois successifs et l’Egypte avec trois coupes, partagent tous les sacres. L’Egypte fait figure de grand favori avec son bloc soudé et expérimenté.

 » Les handballeurs nigérians possèdent des bonnes conditions physiques, mais la tactique leur manque. Je pense que remporter la première place de notre groupe n’est pas une immense difficulté pour l’Egypte. Au Maroc, il est probable que nous affronterons la Tunisie, notre premier rival, en demi-finales. L’Algérie est aussi une bonne équipe, mais une grande partie de ses joueurs évolue en France et elle n’est donc pas assez soudée. Nous devrons nous imposer face à ces pays du Maghreb pour être certains de remporter le titre « , pronostique le sélectionneur des Pharaons, le croate Velimir Kljaic .