Cameroun : Yves Michel Fotso bientôt sous les verrous ?

Le domicile de l’ancien directeur général de la défunte société de transport aérien du Cameroun Cameroon Airlines (Camair), Yves Michel
Fotso, a été encerclé jeudi dernier par la police au quartier Bonanjo à Douala. A l’origine de ce branle-bas inhabituel, la fameuse affaire Albatros et un présumé détournement de deniers publics qu’on reproche à l’ancien DG.

De notre correspondante

De source policière, on voudrait retirer au fils du milliardaire Victor Fostso son passeport pour
l’empêcher de sortir du territoire national. Certaines sources déclarent en effet qu’Yves Michel
Fotso voulait se rendre à Bangui pour affaires. L’un de ses passeports, qui n’était plus
valide, aurait été retenu par la police des frontières. Le second devait également l’être suivant les
instructions venues de la direction de la police judiciaire à Yaoundé. Le premier passeport d’Yves
Michel Fotso aurait été saisi chez un agent de police qui essayait d’effectuer des formalités de voyage
pour lui à l’aéroport de Douala il y a quelques semaines.

Jeudi dernier donc, après plusieurs heures d’encerclement, la police a finalement quitté les lieux sans
Yves Michel Fotso qui n’a pas daigné ouvrir l’accès à son domicile aux policiers.

Cette tentative d’arrestation du fils du milliardaire aurait échoué du fait de la forte présence de la
presse autour du domicile du fils Fotso lors de la descente des hommes en tenue. Cette présence
des hommes de médias aurait empêché aux policiers d’aller plus loin dans leur action car selon leurs
responsables: « Il n’est plus question d’opérer à des arrestations spectaculaires devant les médias qui
amplifient les situations ».

Il faut rappeler que depuis le début de l’affaire Albatros et de l’opération Epervier, Yves Michel Fotso
a déjà été victime d’une tentative d’arrestation dans son domicile. C’était en avril 2008. Par ailleurs, il avait été entendu à Yaoundé par la direction de la police judiciaire au sujet de l’affaire de l’avion du
président Paul Biya et pour des problèmes de détournements de deniers publics à la Camair.

Dans cette même affaire, de nombreuses personnalités comme l’ancien secrétaire général de
la présidence de la République, Jean-Marie Atangana Mebara, sont déjà sous les verrous et leur
procès a commencé dans les tribunaux de Yaoundé. Quoiqu’il en soit, de nombreux Camerounais
continuent d’attendre le dénouement de l’affaire Yves Michel Fotso et la Cameroon Airlines.