Cameroun : situation confuse à Ebolowa

Militants du MRC bloqués à Ebolowa

A Ebolowa ce matin, c’était le remue-ménage. Plusieurs militants MRC en partance pour le stade Nko’ovos ont été bloqués par les gendarmes au poste de péage à l’entrée de la ville. Rejoignant ces militants, Sam Séverin Ango, s’est vu réserver un accueil des plus particuliers.

Ce matin, alors que certains militants du MRC avaient réussi à regagner la ville d’Ebolowa pour la tenue effective du meeting prévu par le parti au stade Nko’ovos, la gendarmerie s’est rapidement mobilisée pour inhiber ce flux humain vers la capitale de la région du Sud. Ainsi, de nombreux bus transportant des militants ont été bloqués au poste de péage d’Abiété, à l’entrée de la ville, occasionnant un terrible bouchon qui empêche d’entrer dans la ville ou d’en sortir. Des vidéos de la scène mises en ligne montrent des militants descendus des véhicules, occupant la voie, chantant et dansant.

Ayant rejoint le groupe des militants coincés au niveau du péage, le journaliste Sam Séverin Ango, un natif d’Ebolowa qui a récemment adhéré au parti de Maurice Kamto et qui devait justement être présenté à l’occasion de ce meeting, a encore rassuré de la tenue de la manifestation. « On va tenir le meeting à Ebolowa. De toutes les façons, nous sommes sur le terrain, et nous voulons que tout le monde soit imprégné de ce qui se dit en ce moment, parce que nous n’avons pas posé une démarche pour une insurrection. Nous sommes venus par rapport à quelque chose de très simple ; c’est une activité politique, les temps ont changé. Je suis un enfant Bulu d’Ebolowa (…) ». Les propos de Sam Séverin Ango ont été interrompus pas un geste très peu ordinaire. D’abord qualifié de traître, il reçoit de l’eau en pleine figure.

A lire : Cameroun : nouveau bras de fer entre Paul Biya et Maurice Kamto

Les ingrédients d’un nouveau bras de fer entre Maurice Kamto et Paul Biya sont donc en train d’être réunis.
Affaire à suivre donc.