Cameroun : prison à vie pour l’ex-patron de la Camair

Reconnu coupable de détournement de fonds public par le tribunal spécial mis en place au Cameroun pour juger les affaires de corruption à grande échelle, l’ancien patron de la Camair, ex-compagnie aérienne publique camerounaise qui a fait faillite depuis, a été condamné à la prison à vie.

Incarcéré depuis 2010, Yves Michel Fotso, ancien patron de la Camair, ex-compagnie aérienne publique camerounaise qui a fait faillite depuis, a été condamné à la prison à vie. Il a été reconnu coupable, ce mardi 26 avril 2016, de détournement de fonds public par le tribunal spécial mis en place au Cameroun pour juger les affaires de corruption à grande échelle (TCS).

En nommant Yves Michel Fotso à la tête de la Camair en l’an 2000, le Président Paul Biya lui avait assigné une mission très claire : celle de redresser la compagnie, déjà très mal en point. Mais à la place, indique la justice camerounaise, l’homme d’affaires en a profité pour s’enrichir personnellement. Les juges reprochent à Yves Michel Fotso d’avoir détourné près de 50 millions d’euros entre 2000 et 2003.

Selon les juges, dès son arrivée, Yves Michel Fotso a en fait mis sur pied un système de détournement de fonds. Le principe : créer des sociétés-écrans par l’intermédiaire desquelles il louait des avions achetés avec des fonds publics du gouvernement camerounais à sa propre compagnie. Les juges lui reprochent également d’avoir effectué des retraits frauduleux sur un compte bancaire de la société.

Yves Michel Fotso n’en est pas à ses premiers démêlés judiciaires. En 2012 déjà, il avait été condamné pour détournement de fonds aux côtés d’un ancien secrétaire général de la Présidence camerounaise. Yves Michel Fotso a toujours clamé son innocence. Et en février, ses avocats avaient boycotté les audiences pour « vices de procédure ». Ce mardi, la justice camerounaise a scellé le sort de l’ex-patron de la Camair.