Cameroun : le bâtonnier Me Charles Tchakounté Patié a accroché sa robe noire

Evacué le 2 octobre dernier en France, pour des soins médicaux, Me Charles Tchakounté Patié, président de l’Ordre des Avocats au Barreau du Cameroun (OABC) a rendu l’âme au petit matin du dimanche 4 octobre 2020.

Natif du département du Ndé, dans la région de l’Ouest Cameroun, ce dernier avait succédé à Jackson Ngnie Kamga qui l’avait battu dans la course au bâtonnat en 2015. L’intrépide avocat avait été élu par 650 voix contre 421.

C’est le 16 janvier 1992 que Me Charles Tchakounté Patie s’inscrit au grand tableau des avocats au barreau du Cameroun. Il était un éminent avocat spécialisé dans le contentieux des affaires, il était également membre du conseil de l’Ordre des Avocats au barreau du Cameroun, l’organe délibérant et disciplinaire du barreau.

Me Charles Tchakounté Patié était aussi arbitre à la cour commune de justice et d’arbitrage (CCJA) de l’OHADA (Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des Affaires) et arbitre au centre permanent d’arbitrage et Médiation (CPAM) du centre africain pour le Droit et le Développement (CADEV), une organisation associative d’envergure panafricaine spécialisée dans le plaidoyer pour la prise en compte du droit comme instrument de développement économique et social des Etats. C’est donc une véritable perte pour la justice Camerounaise.

Agé de 57 ans, Me Charles Tchakounté Patie avait été désigné par ses pairs comme nouveau bâtonnier de l’Ardre des Avocats du Cameroun, le dimanche 25 novembre 2018, au terme d’une Assemblée générale élective à Douala.

« Le Barreau est une institution professionnelle qui n’est pas un parti politique. Il ne faut pas faire de confusions avec le rôle du Barreau et un parti politique qui a pour vocation de conquérir le pouvoir politique… Il ne faut pas d’ambiguïté. Le Barreau joue un rôle important dans la défense dans la société. Et nous pouvons aussi exprimer (notre) opinion sur tout ce qui se passe dans ladite société. Le Barreau n’a pas pour vocation de jeter de l’huile sur le feu. Sous ma mandature, je veillerai à ce que le Barreau ait un esprit de construction, en même temps qu’elle adresse des propositions constructives à la bonne marche du pays », avait-il déclaré, lors d’un point de presse donné le 16 mai 2019, en prélude à la rentrée du Barreau.

Un an avant la fin de son mandat, Me Charles Tchakounté Patie quitte ce monde, laissant ainsi, ses confrères, personnalités, amis et membres de sa famille inconsolables.