Cameroun : La résidence de Ni John Fru Ndi incendié et sa sœur kidnappée

La résidence de John Fru Ndi, président du SDF, principal parti d’opposition au Cameroun, a été incendiée par des hommes armés non identifiés. La résidence familiale du chef du Social democratic front (SDF) à Cham, un quartier de son village natal de Baba II, situé dans la division Mezam de la région du Nord-Ouest assiégée, a été rasée. La petite sœur de Fru Ndi, Christy Akum, aurait également été kidnappée le mercredi 17 octobre 2018.

L’incendie de son domicile et l’enlèvement de sa sœur ne sont pas une surprise, a déclaré une source à National Telegraph. La question à un million de dollars est; qui parraine ces autres groupes d’hommes armés qui ne volent et terrorisent que certaines communautés contrairement aux combattants ambazoniens ordinaires qui engagent des soldats camerounais dans des combats armés afin de défendre leurs communautés et de garantir l’indépendance de ce qu’ils appellent maintenant Ambazonia.

Entre-temps, des combattants ambazoniens à Mezam ont nié l’acte, affirmant que cela ne leur était nullement lié. Des rapports ont récemment fait écho dans le village d’un groupe de jeunes hommes terrorisant les locaux. Le dimanche 14 octobre 2018, Salifu Waziri, chauffeur du chauffeur de Fru Ndi, a été touché à la jambe par des soldats camerounais à Fish Pond, dans le quartier de Food Market, alors qu’il rentrait chez lui après avoir déposé le président à Bamenda, où ils venaient de rentrer d’un voyage. Les rapports indiquent que Fru Ndi venait de rentrer de Baba II où il avait affronté les jeunes hommes terrorisant les habitants.

Il convient également de rappeler qu’en mars de cette année, un incendie s’était déclenché dans une partie de la cuisine du Président Fru Ndi. Néanmoins, cet incendie qui avait été décrit comme criminel avait été rapidement maîtrisé.