Cameroun : la Beac injecte de nouvelles pièces de monnaie dans le circuit économique de la Cemac

Le 18 décembre 2019 à Douala, au sortir de la dernière session du Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), pour le compte de l’année 2019, le gouverneur de la Beac a annoncé qu’un important volume de pièces de monnaie a été injecté dans le circuit économique de la Cemac, afin de juguler la pénurie.

Le gouverneur de la Beac Abbas Mahamat Tolli, a indiqué que le ravitaillement se fera dans les principales agences de l’institution bancaire appartenant aux six États de la Communauté économique de l’Afrique centrale (Cemac). Après, il sera question de se déployer jusqu’aux agences les plus reculées. Car ces agences souffrent autant de la pénurie des pièces de monnaie. Sans toutefois révélé la quantité précise desdites pièces mises en circulation, Abbas Mahamat Tolli a souligné qu’elle répondra largement au besoin observé.

Lors de la dernière session du Cpm de la Beac, il a été rappelé que la pénurie des pièces de monnaie est née d’un trafic impliquant un pays asiatique. Aussi les décisions de justice prises dans certains pays pour mettre fin audit trafic ont été saluées. Rappelons qu’au Cameroun, c’est la presse locale qui a révélé que des ressortissants chinois faisaient de l’exportation vers leur pays de ces pièces. Ils ont installé dans la plupart des quartiers et même dans les marchés, des machines à sous qui absorbent les pièces comme des trous. Ils s’en servent pour fabriquer les bijoux.

Dans les pays de la Cemac, notamment au Cameroun, il était de plus en plus difficile pour les commerçants de disposer de pièces de monnaie indispensables pour leurs transactions quotidiennes. Dès que le client se pointait devant un commerçant, c’est la question suivante qui l’accueillait « Avez-vous la monnaie ? » Si, oui, vous êtes servi. Si, non, vous allez ailleurs.