Cameroun : deux femmes kamikazes se tuent dans l’Extrême-Nord sans faire de victime

Deux femmes kamikazes se sont fait exploser ce lundi dans un village de la région de l’Extrême-Nord du Cameroun.

Nouvelle tentative du groupe terroriste Boko Haram de faire le plus de victimes possibles dans l’Extrême-Nord du Cameroun. Deux femmes kamikazes se sont fait exploser, ce lundi 28 décembre 2015, dans un village de la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, sans faire d’autres victimes à l’exception d’un garde légèrement blessé, rapportent les autorités locales. La tentative d’attentat avortée a eu lieu à l’entrée de Bodo.

La région de l’Extrême-Nord du Cameroun est régulièrement la cible d’attaques du groupe terroriste Boko Haram, qui a lancé une insurrection dans le nord-est du Nigeria, il y a six ans, avant de frapper les pays voisins, qui ont formé une force régionale pour le combattre.

Depuis 2009, Boko Haram a fait plus de 17 000 morts et poussé plus de 2 millions de personnes à se déplacer. Le Cameroun, le Niger et le Tchad prêtent main forte au Nigeria dans la lutte contre l’insurrection. Ces pays restent par conséquent les principales cibles du groupe armé qui n’hésite désormais plus à y mener régulièrement des attentats très meurtriers.

Bien que toutes ces armées soient à la traque de Boko Haram, le groupe n’a pas encore dit son dernier mot. Il reste toujours imprévisible, pour faire à chaque fois le plus de victimes possibles. Il faut aussi dire que l’avenir des populations régulièrement confrontées à Boko Haram est sérieusement mis en péril.