Café Nyasaland du Mont Elgon

À Bugisu, une sous-région du sud-est de l’Ouganda, les cultivateurs cultivent une variété inhabituelle de café arabica appelée Nyasaland sur les pentes du mont Elgon. La variété a une longue histoire.

A l’origine cultivé dans l’ouest de l’Ethiopie (dans la zone Geisha), il est alors arrivé dans l’ancien protectorat britannique qu’est maintenant le Malawi (alors connu sous le nom Nyassaland) avant d’être introduite en Ouganda par les britanniques au début du 20ème siècle, où il est parfaitement adapté à l’agroforesterie est pratiquée sur les pentes du mont Elgon.

Le café Nyassaland Présidium est cultivé à une altitude entre 1 260 et 1.550 mètres, intercalées avec des bananes, du manioc, des citrouilles, des haricots, des variétés de café, des arbres fruitiers et le gingembre (un naturel efficace antiparasite). Le café est fertilisé avec du fumier animal. Les grands arbres d’ombrage africains empêchent l’eau de s’évaporer du sol et nourrissent le sol avec leurs feuilles dans le cadre d’un système parfaitement agroécologique.

La variété de café Nyasaland continue à survivre malgré la concurrence de variétés hybrides à haut rendement, comme les SL (Scott Laboratories) et Ruiru 11, qui sont distribuées gratuitement. Les haricots du Nyasaland sont légèrement plus petits que ceux des variétés hybrides, mais leur arôme est plus intense et floral, parfois avec des notes d’amande.

Les plantes sont également plus résistantes à la maladie. Les producteurs du Présidium conservent encore fièrement des plantes très rares, vieilles de plusieurs décennies, cultivées depuis les années 1940. Pendant les années de la dictature d’Idi Amin Dada (1971-1979), l’économie de la région du mont Elgon et de l’Ouganda en général s’est effondrée. Des activités comme la culture du café ont été abolies et les fermiers ont été forcés de détruire de nombreux arbres du Nyassaland pour faire place à d’autres cultures. Mais grâce à quelques fermiers tenaces, ces plantes historiques continuent à produire des fruits aujourd’hui. Quand ils fleurissent, entre Janvier et Février, ils parfument l’air avec un parfum de jasmin.