Burundi : le gouvernement s’engage en faveur des handicapés

Les personnes handicapées ne devraient pas être vulnérables en « situation de catastrophe naturelle » dans les années à venir. Le gouvernement burundais a lancé ce dimanche 13 octobre ce chantier en prenant des engagements en faveur des handicapés.

A l’occasion de la Journée internationale de la prévention des risques et gestion des catastrophes sous le thème « les personnes handicapées en situation de catastrophe naturelle », le gouvernement burundais se dit être conscient du mal-être des personnes handicapées et veut apporter des solutions. Ainsi, Bujumbura a pris quelques engagements ce dimanche 13 octobre en faveur des personnes handicapées. Le but étant de réduire et d’éradiquer les inégalités entre les personnes à mobilité réduite avec le reste de la population.

Mieux intégrer les handicapés

« Le gouvernement du Burundi, à travers la Plateforme nationale de Prévention des Risques et Gestion des Catastrophes, s’engage à vulgariser auprès des personnes handicapées, des attitudes à prendre en cas de catastrophe, initier l’approche intégration de ces personnes à la catastrophes, renforcer les capacités en matière de préparation, de prévention et de réhabilitation. Oublier leur implication et identifier leurs besoins en les faisant participer à cette enquête », a expliqué le président de ladite Plateforme, Edouard Nibigira.

Il a souligné pour l’occasion que les personnes handicapées sont déjà parmi les individus les plus marginalisés de la société, mais que leur sort est encore plus cruel en cas de catastrophe.