Burkina : quatre soldats français blessés dont un grièvement


Lecture 1 min.
Soldats français de l'Opération Barkhane
Soldats français de l'Opération Barkhane

Quatre militaires français de la force Barkhane ont été blessés au Burkina Faso, lorsque leur véhicule a sauté sur un engin explosif.

Quatre soldats français ont été blessés dont un grièvement, mardi 18 janvier, lorsqu’un véhicule militaire de la force française Barkhane dans lequel ils se trouvaient a sauté sur un engin explosif improvisé, alors qu’il roulait dans l’aérodrome de Ouahigouya, situé dans le Nord du Burkina Faso.

L’information a été donnée, ce mercredi, par l’état-major général des armées françaises, précisant en outre que les militaires blessés ont été évacués vers la ville de Gao, au Mali. L’explosion, qui n’a pas été revendiquée, se serait produite aux environs de 17 heures.

Cette explosion pourrait ne pas être un cas isolé. En ce sens que dans la nuit du 13 janvier, des hommes armés non identifiés avaient sérieusement endommagé des bâtiments de l’aérodrome de Ouahigouya. Il n’est pas écarté que c’est au cours de leur forfait que ces hommes ont placé l’engin explosif qui causé des dégâts, matériels comme humains, aux forces françaises au Sahel.

Depuis un peu plus de six ans, le Burkina Faso est le théâtre d’attaques meurtrières menées par des groupes armés. Selon le dernier rapport du Conseil national de secours d’urgence (CONASUR), ce pays d’Afrique de l’Ouest compte à ce jour 1 579 976 personnes déplacées internes du fait du terrorisme.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter