Burkina Faso: une stèle en hommage aux victimes du crash d’Air Algérie

Les familles des victimes du vol d’Air Algérie se sont rendus sur les lieux du drame, au Mali avant de s’envoler à Ouagadougou, au Burkina Faso. A cette occasion, une stèle sera érigée en hommage aux victimes, près de l’aéroport de Ouagadougou.

Neuf mois après le crash de l’avion Air Algérie au Mali, les familles des victimes ont pu se rendre sur les lieux du drame. A leur arrivée au Burkina Faso, pays d’où est parti le vol qui s’est écrasé, la pose de la première pierre de la stèle en la mémoire des victimes a été effectuée. Cette stèle constituera un lieu de recueillement.

Les familles des victimes souhaitent que sous la stèle soient ensevelis les objets et restes qui n’ont pu être identifiés après l’enquête. Selon le secrétaire d’Etat français chargé des transports, Alain Vidalies, cette stèle « sera un lieu de mémoire de la tragédie, vous qui avez été marqués à jamais par cette tragédie, vous aurez ici, pour toujours, la marque de votre drame, de notre drame ». La construction de cette stèle constitue également un « lieu de solidarité, d’union et de rencontre entre les différents nationalités qui ont perdu des membres de leur famille dans le crash », a précisé à RFI, Halidou Ouedraogo, président de l’association des parents des victimes burkinabè.

Le vol AH5017 d’Air Algérie, qui assurait la liaison entre Ouagadougou et Alger, s’est écrasé dans le nord du Mali, le 24 juillet dernier. 118 personnes ont perdu la vie dont 54 Français. L’enquête a montré que l’équipage n’a vraisemblablement pas activé un système anti-givre, ce qui a conduit au dysfonctionnement de certains capteurs, a annoncé, début avril, le Bureau d’enquêtes et analyses (BEA).