Burkina Faso: manifestation de jeunes à Koudougou

De jeunes élèves et étudiants de Koudougou ont manifesté violemment lundi à Koudougou (ouest du Burkina Faso), ont rapporté des témoins à l’AFP. Ils ont incendié le siège local du Congrès pour la démocratie et le développement (CDP), parti au pouvoir, et une résidence de l’ex-premier ministre, Tertius Zongo, ainsi que le domicile du proviseur du principal lycée de la ville. Les manifestants armés de cailloux, de gourdins et de bâtons ont brulé des pneus sur la voie publique. Une déclaration des élèves et des étudiants transmise lundi à l’AFP indique que « nous (manifestants)voulons contraindre le pouvoir (…) à se pencher sur nos préoccupations » à établir « la vérité et la justice pour Justin Zongo et pour toutes les victimes de la répression ». Koudougou est la ville d’où est partie la contestation au Burkina Faso, après la mort de Justin Zongo, le 20 février lors d’une manifestation. Il aurait été tué par la police selon ses proches et mort d’une méningite selon les autorités. Sa mort a provoqué de violentes manifestations à travers tout le pays. Cet incident survient alors que le pouvoir burkinabè est confronté à une mutinerie de militaires, partie jeudi soir de Ouagadougou, et qui a atteint depuis lors quatre villes: Pô (sud), Tenkodogo (est) et Kaya (nord).