Burkina Faso : mandat d’arrêt international contre l’épouse de Diendéré

La justice militaire burkinabè a émis un mandat d’arrêt international contre Fatou Diendéré, la femme du général Gilbert Diendéré auteur du coup d’Etat du 16 septembre dernier.

Plus d’un mois après le putsch du général Diendéré au Burkina Faso, la justice militaire continue ses arrestations. Alors que le général Gilbert Diendéré est inculpé de crimes contre l’humanité, le directeur de la justice militaire a annoncé, le 16 octobre dernier, qu’il risquait la peine de mort. La justice burkinabè va encore plus loin en lançant, depuis ce mardi 20 octobre 2015, un mandat d’arrêt international contre Fatou Diendéré, l’épouse de l’auteur du coup d’Etat.

« Au moins quatre mandats d’arrêts internationaux sont en cours de préparation », a déclaré le directeur de la justice militaire, le Colonel Sita Sangaré. La justice militaire, qui est en charge de l’enquête sur le coup d’Etat manqué du 16 septembre dernier, a déjà procédé à près de vingt arrestations, principalement des membres du Régiment de sécurité présidentielle (RSP). Le général Diendéré est poursuivi pour onze chefs d’inculpation.

Fatou Diendéré était une des figures du CDP, parti de l’ancien Président Blaise Compaoré. Ancienne maire de la commune de Baskuy, un arrondissement de Ouagadougou, elle a ensuite été élue à l’Assemblée nationale, en 2002, et réélue jusqu’en 2012, dans sa circonscription, dans la province du Passoré, au nord du pays. Sa candidature aux Législatives avait été rejetée par le Conseil constitutionnel parce qu’elle avait soutenu la réforme de la Constitution qui devait permettre à Blaise Compaoré de briguer un nouveau mandat.

Le 16 septembre dernier, le général Diendéré commet un coup d’Etat. Il reprend les rênes du pouvoir à quelques semaines de l’élection présidentielle, maintient en otage le président de la Transition Michel Kafando ainsi que son Premier ministre Isaac Zida. Un putsch qui a plongé le pays dans une gravie crise politique et entraîné le report du scrutin présidentiel au 29 novembre prochain.