Burkina Faso : les élections sans le vote des Burkinabé de l’étranger ?

arton45059

Le Président du Burkina Faso, Michel Kafando, a rencontré les acteurs de la société civile et les partis politiques afin de préparer les élections prévues en novembre 2015. Le vote des Burkinabè de l’étranger fait débat.

Michel Kafando, Président de la transition, a rencontré, ce mardi, à Ouagadougou, les organisations de la société civile et les partis politiques afin de faire le bilan sur la transition et évoquer la tenue d’élections, en novembre prochain, selon RFI. S’accordant sur l’organisation d’élections groupées pour des raisons budgétaires, la question du vote de la diaspora burkinabè est toujours à l’étude.

Le vote des Burkinabé de l’étranger en question

Toutes les parties de la société civile recevront, dans les prochains jours, un calendrier électoral. Néanmoins, ce dernier ne résoudra pas la question du vote des Burkinabé de l’étranger qui divise les acteurs de la société civile. Michel Kafando estime qu’il sera difficile d’encadrer des élections à l’étranger, surtout en Cote d’Ivoire. « Nous n’avons plus que neuf mois pour organiser les élections. Encadrer ces élections à l’étranger, cela va être difficile et surtout, il y a un problème qui nous perturbe un peu; le vote de nos ressortissants en Côte d’Ivoire risque d’être assez difficile ».

Un avis que partagent les différents partis politiques, à l’instar du président du Mouvement du peuple pour le progrès, Roch Marc Christian Kaboré, insistant sur le fait que les Burkinabé de l’étranger ne sont pas recensés.
Fin octobre, les Burkinabè ont chassé du pouvoir Blaise Compaoré qui souhaitait modifier la Constitution afin de se représenter, faisant basculer le pays dans une crise politique.