Burkina Faso : coup d’Etat, le studio de Smockey réduit en cendres

Des éléments putschistes ont attaqué, à plusieurs reprises, ce 17 septembre 2015, à midi le studio Abazon, où travaille au quotidien le rappeur Smockey, l’un des leaders du mouvement Le Balai Citoyen, qui a joué un grand rôle dans la mobilisation citoyenne qui a provoqué le départ de Blaise Compaoré. C’est au lance-roquette que le studio a finalement été incendié.

C’est vers midi que des éléments putschistes ont attaqué le studio du rappeur engagé, Smockey, fondateur avec le chanteur de reggae Sam’s K le Jah du mouvement citoyen « Le Balai Citoyen », qui a joué un rôle majeur dans la mobilisation populaire contre l’ex-Président burkinabè Blaise Compaoré.

La porte du studio a été défoncée par un tir de roquette accompagné d’une salve de tirs d’armes automatiques. La mère de Smockey, son épouse et ses enfants sont parvenus à s’échapper du studio en flammes en franchissant un mur. Smockey lui-même est activement recherché, le studio Abazon étant toujours en flammes.

Ces événements dramatiques confirment la volonté des forces du Régiment de Sécurité Présidentielle d’empêcher toute réaction au coup d’Etat et toute mobilisation des forces citoyennes contre leur prise de pouvoir violente.